samedi 19 janvier 2013

Étagères de travail

(Antonin a 2 ans)

Pendant que Louiselle fait sa sieste du matin, nous prenons du temps, Antonin et moi, pour faire quelques activités. Cela commence invariablement par la vaisselle, qu'il me réclame de faire depuis la fin de son petit déjeuner (je n'ai jamais été aussi à jour de ma vaisselle que ces derniers mois !), puis je reconvertis rapidement les étagères de sa chambre, destinées à ses jouets en temps ordinaires, en étagères de travail. Nous n'avons pas de "salle d'activités" dans notre appartement, et je ne veux pas que l'amalgame se fasse entre les jouets qu'il affectionne et avec lesquels il peut faire ce qu'il veut, et le matériel avec lequel, justement, on ne fait pas ce qu'on veut.

Antonin est toujours ravi de ces séances (quoiqu'il y ait des jours avec et des jours sans, ce qui est normal), et court chercher son petit tapis pour l'installer devant ses étagères.

J'ai procédé par étapes : voilà déjà quelques mois que je lui propose des activités à couleur "pédagogique". J'y suis allée vraiment doucement, au début, re-proposant les mêmes activités un nombre incalculable de fois. Ces activités ont été associée à ses petits tapis dès le début.

Mais je savais que je passais à côté de l'essence même de la pédagogie Montessori si je ne laissais pas le Damoiseau choisir ses activités pendant ces séances. Cependant, vous imaginez, je pense, le carnage, si j'avais disposé les abaques et leurs quelques 50 anneaux + des récipients de graines + un plein bocal de grosses perles + des jetons, des batonnets, des billes, que sais-je... EN MÊME TEMPS !

J'ai donc attendu qu'Antonin ait compris le fonctionnement d'un certain nombre d'activités, et un jour, j'ai disposé deux plateaux sur ses étagères préalablement dégagées des jouets habituels. Je lui ai expliqué qu'il fallait ranger un plateau avant de sortir l'autre. Au bout de quelques jours, lorsque cela m'a semblé acquis, j'ai ajouté un troisième plateau, et à présent nous en sommes à quatre. 

C'est vraiment une grande satisfaction pour moi que de pouvoir observer les choix d'Antonin. Au début, il avait l'air d'estimer de son devoir de faire tous les plateaux sans en omettre aucun, et une fois chacun seulement. Mais depuis quelques jours, il s'affirme, n'hésite pas à bouder carrément un plateau (un excellent indicateur pour moi) et à reprendre le même plusieurs fois dans la même séance (un autre excellent indicateur pour moi !). ;-D

Voilà, à titre d'exemple, ce que je lui propose en ce moment :

1. Un travail de mise en paire : il y a plusieurs versions progressives de ce jeu, dont je vous parlerai prochainement. Celui de la photo a été téléchargé sur le blog À la douce et Antonin l'aime beaucoup. Je ne lui propose que 6 paires d'images en même temps, que je fais varier : je choisis les paires du jour à l'avance, et fais deux paquets que j'entoure d'un élastique. Lorsqu'Antonin ouvre la boite qui les contient, il prend un paquet et me donne l'autre. J'aligne mes cartes sur le tapis et nous nommons chaque animal. Puis Antonin place ses propres cartes en regard de celle que j'ai posé.


2. Un transvasement : je propose depuis debut janvier un transvasement de fèves à l'aide d'une cuillère un peu spéciale (dînette Ikéa) que je trouve très pratique pour ce faire. Cependant, je vais revenir un peu en arrière, car si le Damoiseau a très bien compris ce qu'il fallait faire, il abandonne la cuillère au bout de quelques manipulations, et se met à transvaser de bol à bol en me regardant d'un air coquin. Il faut donc que je modifie cette activité, mais pour cela je dois racheter des petits pichets à lait, les nôtres ont été cassés (ben tiens...)



3. Un tri : Pour changer des tri de couleurs ou de formes, j'ai proposé à Antonin de trier quatre types de légumineuses. C'est devenu son activité préférée ! Ce matin, il l'a faite quatre fois... J'aime aussi beaucoup cette idée, car si c'est une activité mathématique, elle est très intéressante au niveau sensoriel (touchez ces graines vous même, vous verrez !) et c'est une occasion en or de faire travailler "la pince" à l'enfant. Ces chipies de légumineuses ne se laisse pas toujours facilement saisir ! Enfin, nous repassons ainsi le nom de ces petites merveilles nutritionnelles, qu'en bon végétarien Antonin est très habitué à voir dans son assiette. Il est à noter d'ailleurs qu'il n'a pas du tout essayé de les porter à la bouche. J'y vois le signe qu'il a bien compris la spécificité de l'activité.




Au début de la semaine, lorsque j'ai pris ces photos, j'avais mis bien trop de graines ! Je sais maintenant que 12 graines de chaque catégorie suffisent amplement... Il s'agit d'encourager l'enfant à poursuivre l'activité jusqu'au bout (dans le jargon, on appelle ça "mettre l'enfant en situation de réussite", c'est un principe auquel je tiens).

4. Contrairement aux trois autres, le contenu de la quatrième étagère varie souvent. J'y dispose soit :

- Un puzzle : Antonin a les deux suivants à disposition dans sa chambre parfois, mais lorsque je les mets sur les étagères "de travail", nous nous appliquons à les faire jusqu'au bout, en nommant les animaux.


- Un jeu du commerce : et en particulier, un de ces deux-là qu'il a reçu pour Noël et pour son anniversaire par sa tante Isabelle, et qu'il adore :

Loto des quatre saisons de Djeco
Jeu de pêche de Djeco

Je les apprécie vraiment moi aussi, ils sont esthétiques et intelligents, et un enfant de 2 ans peut les faire de A à Z en parfaite autonomie ! ;-)

14 commentaires:

  1. MERCI! Cela fait un moment que je pense à proposer des ateliers typés montessori aux garçons mais n'ayant pas de pièce pour ça je ne me suis jamais lancée car je ne savais pas comment faire! Du coup je leur propose régulièrement l'une ou l'autre des activités suivant ce qui me semble être le centre l'interêt du moment mais comme toi j'aurais souhaité qu'il puisse y avoir un choix de leur part! Je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais osé me lancer mais ton post m'a donné l'impulsion qui me manquait je crois! Pendant la sieste j'ai préparé 3 plateaux différents on verra bien ce que ça va donner au réveil...
    Ah et ici aussi on aime bcp les jeux djeco...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le meilleur retour qu'on me puisse me faire, Clo ! Heureuse de t'avoir "donné l'impulsion" !! ;-)
      J'ai hâte que tu nous racontes, car dans ton cas, tes enfants ont un autre paramètre à intégrer, en plus de la nécessité de ranger avant de sortir un nouveau plateau : c'est qu'ils sont deux, et lorsqu'un plateau est déjà pris, il faut accepter d'attendre son tour !! Raconte-nous cela quand tu pourras...

      Ici, Antonin a eu une séance merveilleuse hier : une concentration incroyable, je n'ai strictement rien fait (qu'observer), rien dit, c'était magique ! J'étais sur un nuage !!
      Et aujourd'hui, la cata : le Damoiseau décide (c'est la première fois) de sortir tous ses plateaux en même temps malgré mes protestations, et de tout mélanger... Zut. Demain, retour à la case départ, je ne proposerai que deux plateaux.
      Trois pas en avant, deux pas en arrière... Il faut s'armer de patience !! ;-)

      Supprimer
    2. C'est passionnant! Mais je me rends compte que l'exercice est difficile (pour moi)! J'aurais besoin de temps pour préparer un certain nombre de matériels et de plateaux différents! Et maintenant que j'ai commencé je me pose plein de questions (je suis un peu perdue je crois) mais je ne peux plus faire machine arrière ils sont demandeurs!
      On passe pour le moment en gros 1/2 heure dessus. Rohh làlà je pourrais tout te décrire pendant des heures mais ce n'est pas l'endroit ;-D
      Merci encore!

      Supprimer
  2. Notre sujet de conversation de samedi, les étagères et leurs plateaux..
    Ton post arrive pile au bon moment (j'oserai dire comme d'hab' ;-))!!
    Et comme Clo, on se disait un manque de place, mais en fait c'est qu'on ne sait pas comment faire, avec cette appréhension de retrouver la pièce remplie de boutons, graines, perles ...
    Donc voilà, on commence en douceur, Anjali avait déjà son plateau de transvasement de pois chiches, aujourd'hui je lui ai proposé le tri de boutons par couleur, en essayant d'organiser l'activité, Pour le moment il n'y a pas les étagères appropriées, mais je pense que le week-end prochain...

    Pour le tris des boutons, c'est drôle... On pourrait plutôt appeler ça "l'extraction des boutons", je m'explique:
    La présentation ressemble à celle des graines pour Antonin, sauf qu'il n'y a que 3 couleurs... Anjali prends le bol de mélange, le transvase dans le petit bol de gauche, puis elle extrait les 2 couleurs intruses et les place dans leur bol...
    En tout cas, c'était sa technique du jour, on verra la prochaine fois ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin je voulais dire le "tri des couleurs", et "l'extraction des couleurs"

      Supprimer
    2. C'est vraiment rigolo que vous en ayez parlé samedi justement !! Ah, ces coincidences !! ;-)
      Tiens nous au courant de la suite.

      Antonin fait parfois (mais pas toujours) un geste un peu similaire : il lui arrive de prendre une poignée de légumineuses, de la verser dans un bol (j'ai l'impression qu'il évalue que telle légumineuse est en majorité et qu'il les met dans le bol correspondant !!) et rectifie ensuite en dispatchant à leurs places celles qui n'appartiennent pas à cette catégorie dominante.
      Je laisse faire, bien sûr, c'est bien qu'il développe ses propres stratégies, mais quand je lui fait une démonstration, je ne fais jamais comme cela, mais bien graine par graine. ;-)

      Supprimer
  3. Ici aussi ce post a été productif...

    Hier j'ai présenté à Ambroise l'activité de transvasement à la petite cuillère, des "boules au miel" (céréales type miel pops mais bio qu'il aime). Je lui ai bien vidé le bol plein dans le vide avec la main droite jusqu'au bout... il a été étonné que je lui dise que non, je finissais avant que lui le fasse... c'est un impatient ;-)

    Il a fait ça très concentré et n'en a pas mis partout hors du plateau comme je pensais... par contre chaque boule tombée hors des bol a été minutieusement mangée... huhuhu...

    Demain je vais lui proposer les verser d'eau dans les pichets je pense ou l'activité que tu avais proposée avec les noix et le moule à glaçon ici ce sera moule à cannelés et pommes de pin ramassées en balade...

    ça me fait bcp de bien de te lire... j'optimise le temps passé avec lui plutôt que d'être moyennement présente à ses jeux... et du coup quand il joue je peux faire autre chose... MERCI MERCI MERCI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi; Poppy ! Tout cela me fait très plaisir !

      Je vois tout à fait ce que tu veux dire : moi aussi, en me consacrant à 100% à mes enfants, " en pleine conscience" et avec beaucoup de concentration, mais pendant des moments bien définis, je parviens à "m'autoriser" à prendre du temps pour moi à côté. Ils se passent très bien de moi, d'ailleurs !! Et je ne suis jamais loin en cas de besoin... ;-)

      Antonin aussi a toujours très envie de faire quand je lui fais une démonstration, il prend sur lui, c'est mignon ! J'imagine tout à fait l'impatience d'Ambroise !! Et quant à manger les boules au miel qui s'échappent malencontreusement, c'est une façon comme une autre de les ranger, non ? D'ailleurs, "manger", "ranger"... C'est presque du kif-kif bourricot !! ;-D

      C'est drôlement bien qu'il fasse avec concentratuion des transvasements à la cuillère ! C'est n'est forcément évident à cet âge...

      Oui, les pommes de pins, j'adore aussi (top au niveau sensoriel), ici, on les met dans des boites à oeufs !! Enfin, on les mettait, Antonin s'est un peu lassé de cette activité. mais j'ai gardé les pommes de pins en prévision pour Louiselle !! ;-)

      Supprimer
  4. Bonsoir,

    Ce article date un peu mais je viens tout juste de le lire.

    J'ai des questions concernant la mise en paire des cartes, pardon si tu y as répondu dans d'autres articles (je ne les ai pas encore tous lu).

    Je voulais présenter cette activité à mon fils de 2 ans. Mais je ne sais pas si c'est judicieux car, s' il aime regarder les cartes et dire les noms des animaux, il n'a montré absolument aucun intérêt pour la mise en paire de quoi que ce soit (en tout cas je ne l'ai pas remarqué).
    Est-ce que je dois attendre ou est-ce à moi de susciter son intérêt ? Lui montrer et lui laisser l'activité à disposition ?

    D'autre part, comment as-tu fait pour lui présenter : lui as-tu d'abord montré comment associer les paires ou lui as-tu donné les cartes et la mise en paire est venue de lui ?

    J'ai lu quelques livres et je lis quelques blogs sur cette pédagogie mais la mise en pratique est assez compliquée pour moi. Et j'ai plutôt l'impression de le pousser plutôt que de le suivre (ce qui, j'ai cru comprendre, n'est pas vraiment montessorien...) Il est beaucoup dans le mouvement : il adore danser, faire rouler des voitures mais à part pour regarder des livres, il ne se concentre pas beaucoup... et il est incapable de suivre une quelconque présentation... (quand je vois toutes les activités que tu lui proposes et qui semblent l'intéresser, je suis gentiment désespérée :)

    Je suis sûrement un peu trop pressée et exigente :)

    Merci à toi :)

    Emilie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Émilie !

      Oui, montre-lui le mode d'emploi, il ne faut pas hésiter. C'est ce qu'on appelle une "présentation" en langage montessorien.

      Commence par 4 cartes (2 paires) : suscite son intérêt (il ne faut pas hésiter à sur-jouer) : "Oh, regarde, qu'est-ce que c'est ? Oui, une vache !! Elle est belle ! Quel est le cri de la vache ? Et ça qu'est-ce que c'est ? Oui, un joli mouton !! Et ça ? Oh ! Encore une vache ! Regarde : vache et vache, ce sont les mêmes !" Tu places alors les cartes côte à côte. Laisse-lui un peu de temps pour observer le résultat (l'expression : "C'est joli, hein ?" incite généralement les enfants à observer le rendu) et mélange les cartes à nouveau : "Veux-tu retrouver les mêmes images ?"

      C'est une activité très courte au début et c'est normal : mieux vaut quelques minutes par jours (oui, oui, quelques minutes, une ou deux, montre en main !) que beaucoup tout d'un coup plus plus rien !

      Tiens-nous au courant si tu peux !

      Supprimer
    2. Bonjour Elsa
      Je remercie Emilie de ses questions, car en tant que débutant, je me pose parfois des questions qui peuvent vous paraître "étranges" ou "trop détaillées" :) mais je préfère avoir le maximum de réponses auquels la méthode a déjà ré pondu par la pratique, afin de connaître le champs de mes interventions personnelles :) j'espère éviter les erreurs déjà connues aux experts montessoriens :))
      Voilà ma question: pour les jeux de mise en paire, sont-ils conditionnés à la leçon en 3 temps du langage? je m'explique: l'enfant doit connaitre les noms des choses/objectifs qu'on présente pour les mises en paire, ou on peut le faire dans la même séance (et donc zapper la leçon en 3 temps et présenter uniquement les noms des éléments et passer directement à la mise en paire).
      Je penche pour la première option, puisque Montessori préconise la progression :))
      votre retours est fort attendu :)
      encore merci

      Supprimer
    3. Absolument pas, Hakima : l'enfant n'a pas besoin de connaitre le nom des objets qu'il mets en paire. Ce peut d'ailleurs être des objets abstraits. La compétence visée est ici mathématique (reconnaitre le même) et non langagière.

      Mais bien sûr, c'est une excellente occasion pour nommer les objets ou les images !! Il serait vraiment dommage de s'en priver !!

      Supprimer
    4. Personnellement, je n'ai absolument pas recours à la leçon en 3 temps quand ma puce fait des mises en paires. De base, il est vrai que j'utilise des images qu'elle connait (j'en suis à ce stade avec elle, mise en paire d'images identiques)

      Hier, je suis tombé sur un jeu de mise en paire d'animaux. Il y a 27 paires d'animaux. Comme je trouvais que ça faisait beaucoup d'un coup, j'ai partagé en 3 tas, soit 9 paires d'animaux dans chaque. J'ai pris une partie des cartes que j'ai collé sur un carton pour faire une sorte de loto. Les doublons sont laissés libres.

      je lui ai montré ce matin, une planche à la fois. Forcément, elle est tombée sur des animaux qu'elle ne connaissait pas et m'a demandé leur nom. Mais je n'ai pas instauré de leçon en 3 temps, je lui ai juste dit le nom (et puis, découvrir l'image d'une grenouille, quelle révélation, elle l'a observé de longues secondes !)

      Pour tout ce qui est leçon en 3 temps, j'ai plutôt envie de cibler. Par exemple, elle est dans l'apprentissage des couleurs primaires. C'est le genre de domaine où je trouve la leçon en 3 temps plus intéressante, la quantité est moins importante (il y a des centaines d'animaux, mais il n'y a que 3 couleurs primaires)

      Supprimer
    5. Merci beaucoup Elsa et Kohana, je vois nettement la différence !

      Supprimer