vendredi 3 avril 2015

De l'interaction

Mardi 31 mars, état des lieux :

1. Louiselle n'a jamais dessiné de bonhomme.

2. Antonin ne dessine PAS de bonhomme - ce qui ne signifie pas, bien sûr, qu'il n'en dessine JAMAIS, et le dernier en date rapporté de l'école ressemble à cela :

Bonhomme têtard dans toute sa splendeur...

Bon, puisqu'on me dit que c'est mon Damoiseau qui a dessiné ce personnage, je veux bien le croire, bien sûr, mais le moins qu'on puisse dire, c'est que je ne reconnaît pas son trait... Qu'importe.

Mercredi 1er avril, dans notre salon :

LOUISELLE, saisissant feutres et papier 

Moi, je dessine Jean de la Lune...


... et là (ajoute-t-elle en pointant la base pointue de son tracé), c'est son nez. Il a des yeux...


... et des sourcils.


ANTONIN, s'armant d'un feutre, lui-aussi et intervenant sur le dessin de sa sœur
 
Il a des GROS yeux.


LOUISELLE, achevant le travail de l'autre côté

Oui.


ANTONIN, prenant sa propre feuille

Moi aussi, je dessine Jean de la Lune. Voilà ses yeux... sa bouche...
Il est très content, Jean de la Lune !


... et son nez...


LOUISELLE, qui a observé et revient à son dessin à elle

... ses cheveux...


ANTONIN

Oui, ses cheveux... C'est un soleil !


Et ses oreilles...


Et ses jambes.


LOUISELLE observe et revient à son dessin.


ANTONIN

Oh, il n'a pas de corps pour attacher les bras !


... et puis, ses mains et ses doigts. 

Antonin : Personnage complexe, qui n'a rien du bonhomme tétard.

LOUISELLE essaie de donner corps au tronc de son personnage en reprenant la technique de son frère, mais s'énerve.

 
Finalement, elle passe beaucoup de temps sur les bras ; elle stoppe son tracé en laissant son feutre en contact avec sa feuille et s'amuse à observer les tâches produites. Lorsqu'elle se lasse, elle encadre son personnage d'un geste superbe.

Louiselle : Première représentation d'un être humain par dessin

"L'individu ne peut jamais connaitre la réalité de manière adéquate. 
Par conséquent, une recherche est une entreprise collective. 
Le savoir commun transcende celui des parties qui le composent."  
(Anne Kennedy, 1994, p. 3)

P. S. Ce blog prend une pause ! Reprise dans dix jours, avec un petit focus sur nos activités graphiques ! :-) 


Joyeuses Pâques chez vous ! :-)

21 commentaires:

  1. Génial , c'est coopération bonhommesque !

    RépondreSupprimer
  2. Quels échanges !!

    Bon we de Pâques chez toi aussi !

    RépondreSupprimer
  3. J'aime!
    Chez nous aussi les bonhommes sont rares... J'ai dû en voir 4 ou 5 maxi...
    Mais alors ça ne m'inquiète PÔ DU TOUT!!!

    RépondreSupprimer
  4. Crapouillot n'est pas très dessin, il a pourtant tout ce qu'il faut à portée de main mais quand je le vois avec un crayon en général c'est pour tracer des chiffres et des lettres.
    Quelques rare dessins en ce moment vu qu'il aime dessiner des images de son livre de la chenille, mais je l'ai vu 1 ou 2 fois réaliser un bonhomme à la maison (dont une fois à ma demande puisque le docteur l'avait évoqué lors d'une consultation). A l'école il en fait régulièrement.
    Pour l'instant le corps n'apparait pas. les bras et les jambes sont reliés à la tête, le visage est composé des yeux, du nez et de la bouche (pas d'oreille) et il n’oublie jamais les doigts de mains et pieds.

    Bonne pause, et joyeuses pâques.

    RépondreSupprimer
  5. ABSOLUMENT FAN...!
    Quelle intuition a tu eu de prendre une photo à chaque étape!
    Et personnellement voyant le dessin final d'Antonin, peu de chance que le bonhomme tétard ramené soit celui de ton fils... ou alors dans une autre vie ^^
    Ici aussi pas de bonhomme (du moins que j'ai su identifié!) mais au hasard de ses dessins elle me raconte de jolies histoires d'animaux dont je découvre pour certains une ressemblance très frappante (le premier a été la méduse...!)
    Bon we de paques et bonne pause!

    RépondreSupprimer
  6. C'est super d'avoir pu capter cette coopération !
    C'est drôle car depuis un mois, ma fille est fan de Jean de la lune (mais je crois que Spirit l'étalon de plaines reste son préféré) ...
    De son côté,elle dessine souvent des bonhommes, qui ont toujours le sourire, et qui ont ... un zizi ^^ Elle m'a expliqué qu'elle fait un zizi "en forme de tuyau" parce que "c'est pas facile de faire les zizi de fille " ... Elle n'a pas tort ...

    RépondreSupprimer
  7. Hors-sujet: Aujourd'hui, sur fessebouk, dans le groupe"Echangeons sur l'approche Reggio", j'ai vu ça:

    http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=46333
    je ne sais ce que ça vaut, je ne l'ai pas encore lu, mais je me suis dit que ça pourrait t' intéresser, ainsi que tes lecteurs/lectrices...
    Bonne vacances! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Extra ! :)
    Comment fais-tu pour ne pas perturber tes enfants en prenant ces photos ? J'en prends très peu pendant les activités, car immanquablement ça les coupe : "maman, tu me montres ?" ou "moi aussi, je veux prendre une photo !" ou "recommence, maman, j'ai pas fait un sourire !!!"
    C'est assez frustrant pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien non, curieusement, rien de tout cela ici.

      Il y a bien eu une période (courte) où Louiselle bébé se précipitait sur mon appareil pour visionner la photo que je venais de prendre - et donc interrompait son activité. Bon, j'ai pris moins de photos pendant un temps, et puis, c'est passé...

      Par contre, ils ont très bien compris l'un et l'autre que j'avais tendance à sortir mon appareil lorsque j'estimais que quelque chose d'"important" se passait. Antonin surtout, a tendance à me demander de photographier la moindre de ses productions (dessins, constructions...) : je le fais, c'est pour moi un signe positif. Mes enfants ont conscience que ce qu'ils font est important ! Tant mieux. :-)

      Supprimer
  9. Stéphanie et Oops : je n'ai pris aucune photo durant cette activité, cela aurait été impossible !! :-D

    Mais j'étais tout ouïe (complètement impressionnée), et j'ai très vite noté cette conversation dès que les dessins ont été finis.
    Ensuite, j'ai décalqué chacune des étapes en scanant mon calque entre chaque étape... :-)

    RépondreSupprimer
  10. Je lisais cet article avec mon loulou sur les genoux (oui je sais, les écrans pas bien etc etc, on fait ce qu'on peut et je peux peu) quand il m'a réclamé de quoi dessiner sur mon carnet posé sur le bureau. Je lui ai donc tendu naturellement un feutre violet. Il a regardé l'écran et a fait une spirale (son dessin habituel). Je lui ai dit "tu devrais faire des yeux, fait des points !". Il a donc affublé sa spirale d'une bonne douzaine d'yeux. Puis je lui ai dit "il faudrait des cheveux, faisons des traits". Et là, pour la toute première fois (loulou a 20 mois) il a fait des gestes interrompus pour dessiner 3 traits verticaux ! Et hop, un pas de géant dans sa progression, grâce aux beaux dessins de Louiselle et Antonin. Merci :)
    (Et depuis il a refait des traits, il a choppé le truc !)

    Je profite de ce commentaire pour poser une question qui n'a rien à voir.

    Mon fils n'en a rien à fiche des mises en paires. Il sait faire, mais ça ne l'intéresse pas, comme si c'était trop facile. A 10 mois il posait ses figurines sur des dessins d'animaux pour faire des correspondances, il n'est jamais passé par case deux images identiques.
    Il sait de mieux en mieux différencier les couleurs (si je lui demande de me passer une pièce duplo d'une certaine couleur il va avoir bon 3 fois sur 4 environ) mais il ne trie jamais rien par couleur. Et si je le fait devant lui, il remélange tout aussi sec.
    Il n'aime pas du tout les verser non plus. Ou alors verser par terre... pourtant je pense qu'il a largement la dextérité requise (il boit seul au verre, mange à la cuillère seul même pour la soupe, il emboîte ses duplos, il ramasse un cheveux tombé sur le sol...)

    Bref, il sait faire plein de trucs mais tout ce qui ressemble de près ou de loin aux classiques montessorien, il s'en cogne. C'est grâve docteur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaip c'est extrémement grave ! Enfin, pour sa maman qui avait prévu ses activités Montessori. Pour le petit, rien de problématique, il vit sa vie et progresse, non ? Alors, aucun soucis pour lui !
      Ma petite utilise sa compote comme peinture, mais veut manger sa peinture... ma foi, je lui donne donc de la peinture compote et ça va bien.
      Elle A 11 mois et ne signe pas alors que je m'évertue à lui faire des signes, bin temps pis, je continue et elle sait quand même se faire comprendre.
      Heureusement que nos enfants ne sont pas tous identiques, à nous de nous adapter à eux, et non à eux de les adapter à nos envie d'éducation :)
      Bon courage pour la suite !

      Supprimer
    2. Don't worry Lillune, Chaque enfant est différent et on ne peut pas leur appliquer à tous les mêmes méthodes d'apprentissage. C'est aussi ça Montessori, adapter les outils pédagogique à l'enfant.

      Ici aussi Crapouillot ne fait guère de vie pratique (versé) car ça ne le passionne pas. Mais du coup j'ai adapté différentes choses, pour boire il a un broc pour se servir seul par exemple. Et un versé de liquide hop ! ;) Le geste est maîtrisé dans la vie courante donc pas besoin d'en rajouter sous forme d'atelier (enfin c'est mon opinion, car après tout ces ateliers sont destinés à apprendre à faire dans la vie quotidienne).

      Et pour les mises en paire, une fois le principe compris, je conçois qu'il n'est pas envie de le refaire sans arrêt. Pas de mise en paire non plus ici, en tout qu'à pas avec les traditionnelles cartes en 3 parties.

      Supprimer
    3. Bonjour à toutes les trois,
      J'ajoute ma petite graine de montessorienne formée... qui n'engage à rien ! Pour moi, ce désintérêt du fils de Lillune peut simplement venir du fait que... c'est trop tôt ! Bien sûr qu'on propose des tas de choses aux enfants avant 2 ans, et heureusement, mais leur intérêt avant cet âge réside essentiellement dans la découverte sensorielle, notamment au niveau du goût et du toucher, et a priori (sauf exception bien sûr), pas du tout dans l'organisation (que développe la mise en paire et les activités de tri : organisation dans l'espace, et désir de rangement), ni dans la finesse de la maîtrise d'un geste (pour ce qui concerne les versés). Donc mon avis serait plutôt de ne surtout pas insister sur ces activités pour le moment, et par contre de ne pas hésiter à les reproposer dans 6 mois, et voir ce qu'il en est... et à ce moment là je rejoins totalement ce qui a été dit, à savoir que si ça ne prend pas, ça n'a rien de grave ! Montessori, c'est un super outil, mais chacun en fait ce qu'il en veut, à commencer par l'enfant ! Mais là, ça me paraît bien trop tôt pour juger que la méthode ne lui convient pas.
      Pour répondre aussi au commentaire de Gwen : effectivement, ces ateliers ont pour but premier de permettre à l'enfant la maîtrise des gestes de la vie quotidienne dans un cadre plus "simple" (plus facile d'apprendre à faire des lacets sur un cadre d'habillage que sur ses chaussures, quand on est pressé d'aller jouer au parc), donc on pourrait se dire que si le geste est acquis dans la vie quotidienne ça ne sert à rien de les proposer. Mais il y a aussi des buts seconds à ces activités, qui sont notamment le développement de la concentration et l'attrait de la répétition, et pour un peu plus tard, le fait de pouvoir se ressourcer à travers des activités apaisantes, répétitives et sans prise de risque (et je vous assure que même en tant qu'adulte, faire 15 minutes de versé de pois chiches en alternant les deux mains et en s'appliquant à les ramasser un par un avec la pince Pouce-Index-Majeur, ça détend vraiment, et ça permet de se recentrer sur le travail à faire ensuite.) Donc de la même manière : si une activité "gonfle" franchement l'enfant, pas d'acharnement, mais ça peut être quand même intéressant de proposer un certain nombre de choses qui sont maîtrisées dans la vie quotidienne.
      Voilà, c'était l'avis relou de la fille qui est formée Montessori (et qui trouve quand même que c'est tellement génial que ce serait dommage d'y renoncer si vite !)

      Supprimer
    4. Lillune :
      Non, bien sûr, ce n'est pas grave !

      Mais je rejoins complètement Ilenwei sur le fait que 1. Ton Loulou est encore trop petit pour quelque activité montessorienne que ce soit, qui ont été pensée pour les enfants à partir de 3 ans. 2. Les objectifs visés par les activités montessoriennes sont plus larges qu'il n'y parait (Non, le but des versés n'est pas d'apprendre à verser, en fait ! :-D)

      Mais bref, ton fiston et toi avez le temps pour apprivoiser tout cela... ou pas. Après tout, Montessori n'est pas un passage obligé malgré la mode, et l'essentiel dans votre relation comme dans sa relation au savoir n'est pas là.

      Ilenwei : Un grand merci pour ta "petite graine" ! Et tu n'es pas relou du tout (épikoâ encore ?), mais pleine de bon sens, au contraire !! :-)
      Encore merci pour ton passage par ici !

      Supprimer
    5. Merci je suis rassurée ! Je ne force jamais, si une activité ne l'intéresse pas, je range et je passe à autre chose, et je laisse passer en gros un mois avant de retenter. Je vais continuer à faire comme toujours, sans vraiment formaliser mes leçons/jeux (par exemple j'ai rapidement zappé le rituel montessorien du tapis, on s’installe juste sur le tapis qui est là à demeure).

      En gros je fais du montessori à ma sauce parce que j'ai besoin de croire aux choses pour les appliquer. J'adore le principe du "apprends moi à faire seul", d'adapter l'environnement au maximum pour lui et d'être à l'écoute des périodes sensibles. C'est donc essentiellement ce que j'essaye de mettre en oeuvre. En ce moment il a une passion pour les "B" (= lettre dans son langage, on devinera que c'est la première lettre de son prénom hihihi). Je le laisse donc jouer avec des lettres magnétiques, je les nomme quand il me les désigne. Je sais qu'il est bien trop petit pour apprendre à lire, mais je ne veux surtout pas le couper dans son attrait pour les symboles. Partout où il voit des lettres il me dit "BBBBBé !" (sur l'opercule des yaourts, en balade au parc....)

      Je l'implique de plus en plus dans les tâches de la vie quotidienne et je le laisse apprendre avec des choses réelles parce qu'il y montre une bien plus grande concentration (le zip de mon gilet quand je porte dans les bras, un succès fou !). Peut-être aussi qu'il ressent inconsciemment mon aversion pour les tâches simulées quand on se sent capable de faire pour de vrai (j'ai repris des études et ça me gooonfle prodigieusement de travailler sur des projets fictifs alors que je me sens assez forte pour faire du concret...)

      Ilenwei : je vais attendre et dans quelques mois je lui reproposerai ces activités plus "formelles", on verra si il accroche ou pas. Mais si il n'accroche pas c'est pas bien grâve, je sais me remplir un verre sans en mettre partout et pourtant j'ai appris "sur le tas" ;)

      Supprimer
    6. J'ai toujours cru que les versés étaient destinés pour l'apprentissage de ces mêmes gestes dans la vie quotidienne. Oops autant pour moi :p

      Et j'avoue qu'il m'est guère possible de lui laisser à disposition ce type de plateau, car mon Crapouillot aime bien tout sortir et laissé trainer. Le rangement n'est toujours pas sa priorité :p Donc ça me servait bien d'excuse je dirais :p


      Mais bon je suis encore et toujours novice, avec Montessori j'en apprends tout les jours. C'est aussi ça que j'aime lorsque je prépare du matériels pour mon Crapouillot, découvrir les choses ou tout simplement les redécouvrir d'une nouvelle façon.

      Supprimer
  11. Bonjour,

    Je ne sais pas trop où poser ma question (je n'ai pas trouvé, et comme je vois que le débat fonctionne pas mal dans les commentaires, je me lance ici sous le dernier article.

    Je trouve les activités Montessori vraiment intéressante, j'ai beaucoup lu sur la pédagogie, ses origines, l'angle sous lequel elle aborde les apprentissages de l'enfant etc... Le "souci" c'est que j'ai découvert ça récemment et que mon fils a "déjà" presque 21 mois. Il a donc baigné dans du non-Montessori depuis sa naissance.
    Sa chambre et ses aires de jeux sont donc blindées de jouets en plastiques, qui clignotent, qui font de la musique etc... Le tri est sommaire, dans des bacs, assez mélangés, bref c'est le bazar.

    La question que je me pose, c'est comment passer à montessori alors qu'il n'a connu que le reste ? Par quoi démarrer ? Par du tri et du rangement j'imagine :)
    A cet age, quelles sont les activités les plus adaptées ? Bon vu sa passion pour les activités du quotidien (verser, de l'eau, de la poudre dans des contenants, ranger les couverts, faire et défaire les boucles de sa chaise haute...) j'ai quelques pistes. mais côté sensoriel, je sèche. La tour rose? (qu'il connait un peu via sa tour de cube en carton multicolore).
    Ne va-t-il pas se désintéresser de tout cela après des mois de jouets plastiques qui font de la musique?

    Bref, je suis un peu paumée et comme ce matériel représente pour moi de l'investissement (financier, personnel), je ne voudrai pas partir dans la mauvaise direction. par contre, tatonner ne fait pas trop peur.

    Merci pour vos conseils et votre aide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ce n'était pas du tout le dernier article. Je m'en vais reposter mon commentaire au bon endroit ! Désolé !

      Supprimer
  12. Bonjour Elsa,

    C’est la premiere fois que je dépose un message.
    Je te lis tres regulierement depuis une grosse annee. Je te suis dans tes publications quotidiennes, lis et et relis les articles ecrits alors qu’Antonin ou Louiselle avait l âge de mon enfant aujourd’hui.
    Merci Elsa pour l’enorme travail de documentation realise depuis 2012. Tu inspires l’accompagnement de mon enfant au quotidien et mon questionnement.
    Ceci est plus une question de sensibilite personnelle, d’affinites, tes publications me sont toujours « justes ».
    Permets moi d’exprimer particulièrement ma gratitude pour tes partages lorsqu’ils se rapprochent de l’intime, de ce qui se passe a l’intérieur de nous, de ce que l’on a peine a devoiler au regard de l’autre comme a soi-meme, tu touches alors au plus vivant.

    Je suis un Papa.
    Ton blog, ceux français ou anglophones couvrant la meme thematique, les commentaires deposes sont (tres ? tres-tres ?) souvent l’objet de maman. Etonnant ou pas ? Peut-etre les Papas sont-ils, comme je l’etais auparavant, des lecteurs silencieux (c’est la raison pour laquelle j’ai d’ailleurs opte pour un commentaire ouvert plutôt qu’une missive directe).
    Deuxieme originalité, nous vivons a ce jour en Afrique australe. Lilo, 19 mois désormais, y est né. Le Malawi lui offre pour ces premieres années Nature, espace et calme.

    Bonne continuation,
    A tres bientôt,
    Sylvain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sylvain ! :-)

      Wouuuuf ! Alors, je dois avouer qu'il m'a fallu plusieurs jours pour "digèrer" ce commentaire, qui m'a fait quelque chose !! :-)

      Je viens de me rendre compte de quelque chose : C'est important pour moi d'être lue par les Papas. Je ne le savais pas. Je ne m'étais jamais posé la question, en fait. Les raisons (personnelles, mais aussi sociales, car c'est vrai que les père sont si rares sur ce type d'espace de parole que j'avais fini par m'adresser à mon lectorat au féminin...), les raisons, donc, pour lesquelles c'est important sont encore un peu confuses pour moi - je te dis : je digère - mais c'est sûr. Maintenant je le sais : MERCI pour ça ! :-)

      Un grand merci pour être sorti de ton silence, et pleins de bisous tout doux au petit Lilo - et à l'Afrique australe toute entière, cela me fait rêver !

      A très bientôt, Sylvain ! :-)

      Supprimer