mardi 28 avril 2015

Ralentir # 1


Nous y voilà... presque.

Dans 15 jours, Louiselle va avoir trois ans et une nouvelle ère s'ouvre à nous.

Dans 15 jours, je reprends le travail à temps plein après 36 mois de congé parental et dire que nos journées ordinaires vont changer de visage est un tendre euphémisme. Comme 67,3 % des mères de famille, je vais connaitre la course à l'école, à la nounou, au travail, le casse-tête des sorties de chacun à faire tenir sur le week-end, et l'ennui des réunions le soir, et le ménage et les repas qu'il faut bien réussir à boucler malgré tout.

Ça va le faire, vous croyez ??

Comment appréhender l'ambiance de l'école de mes enfants si je n'y mets plus jamais les pieds ? Comment épargner à Antonin des journées à rallonge puisque je ne peux plus aller le chercher à la sortie ? Comment dialoguer avec les enseignants ? 

Vais-je me débrouiller pour vadrouiller à travers ce département inconnu ? Alors que je ne conduis pour ainsi dire jamais d'habitude et que je ne sais pas me servir d'un GPS ? Comment vais-je calculer mon suivi des 108 heures en reprenant en fin d'année ? Et l'ISSR, rien que ce nom me donne des boutons - ne vais-je pas m'emmêler les pinceaux ?

Et si les enfants - c'est de leur âge - commencent à manifester le désir de suivre tel ou tel cours le mercredi et/ou le week-end ? Et dans un an, Antonin aura des devoirs le soir, il faudra trouver du temps pour ça... 

Et mon rendez-vous chez le coiffeur, et cette garde-robe professionnelle à complèter, cela ne va pas se faire tout seul. Comment faire pour que ça ne coûte pas trop cher - Dieu seul sait quand je toucherai mon premier salaire. Et cette école de rattachement, vais-je m'y plaire ? Vais-je seulement avoir le temps de savoir si je m'y plais ou pas ? Comment vais-je supporter pendant deux mois de ne pas me soucier de pédagogie alors que c'est une des seules choses que j'aime dans mon métier ? Et le supporterai-je cinq ans ? Dix ans ? Et réussirai-je à faire classe à ces élèves dont je ne serai pas l'enseignante ? Vais-je apprécier de travailler ? Me lèverai-je pleine d'entrain et de joie de vivre ?

Que va-t-il se passer si nos semaines sont pleines comme des œufs, si nous ne trouvons plus le temps de nous connecter ? Comment ralentir ??

Ralentir.

Je... res... pire. Je suis le trajet de l'air, le gonflement de mon abdomen, le rentissement de mon soufle. Une p'tite pause. Je suis mon corps et mon esprit, et ils prennent toute la place. Je prends une profonde inspiration - peut-être deux.

Une respiration, c'est l'éternité sur un plateau d'argent. :-)

La nounou des enfants est une perle rare, d'ailleurs les enfants trépignent à l'idée d'aller chez elle, et comptent les jours avant la reprise de mon travail. Antonin aime vraiment l'école cette année. Mon mari a posé ses vacances au mois de mai pour me libérer des tâches domestiques. Mon école de rattachement est à 20 minutes d'ici, et le collègue que j'ai eu au téléphone a eu l'air vraiment enthousiaste. Et puis, être remplaçante, ce n'est pas si mal - en théorie cela signifie quand même moins de préparation à la maison... Finalement, cela me fera plaisir de me faire couper les cheveux et de m'acheter deux ou trois petits hauts sympas, et puis, pour le GPS, je vais apprendre. Ou acheter une carte, tiens.

Nous y voilà... presque. C'est à dire que nous n'y sommes pas encore

Quinze jours, c'est l'éternité. :-)

63 commentaires:

  1. Trés chère Elsa...
    Je sais combien ce compte à rebours est vertigineux et combien les questions liées à la reprise du travail nous semblent des montagnes. Je pense à toi très fort! Je pourrais te faire de grands discours et te dire que sisi tu vas y arriver mais je vais plutot te redire ce qu'une maman (qui ne travaille pas) m'avait dit lorsque j'étais à ta place :
    "Je suis persuadée que tu as fait le bon choix! Vivre ces 3 années à fond comme une parenthèse, pour tes enfants et pour toi aussi. Les amies qui ont fait le même choix que toi gardent un souvenir ému de ces années passées avec leurs enfants, ces années privilégiées. Et maintenant elle travaillent et sont épanouies dans ce qu'elles font...

    Et je peux te dire Elsa... je repense souvent à ce qu'elle m'a dit. Elle a raison!

    Les réponses vont se trouver petit à petit, il y aura des choses que vous ne ferez plus et d'autres que vous ne faites pas encore et ça sera bien!

    des bises toutes douces!

    RépondreSupprimer
  2. Tu etais oblige de reprendre a temps plein :(
    Bon courage.
    Pensée positif ♥
    A la rentree tu auras peut etre un poste fixe.
    Tu vas enseigner dans quelle classe ?

    RépondreSupprimer
  3. Bon courage Elsa pour cette reprise, je partage les paroles de Clo ... toutes mes amies qui ont repris ont eu la chance de profiter un maximum de leur 3 ans auprès des enfants et ne regrette pas la reprise et sont épanouies. Il faut un temps d'adaptation à toute la famille bien évidemment mais je suis certaine que vous y arriverai ... et dans les moments de doute, arrête toi et Respire ... Comme Cérina, je me pose la question du temps plein, était-ce obligatoire pour vous, ne pouvais tu pas faire un 75%? Profite de ces dernières semaines ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé non, Alexandra et Cerina : dans mon académie, les temps partiels sont interdits depuis 2013. A moins d'avoir un enfant de moins de 3 ans à la maison.

      J'avais pensé dans un 1er temps reprendre l'année dernière à mi-temps - avec Louiselle, 2 ans, j'en aurais eu le droit. Nous y avons renoncé (pas valable financièrement).

      Cerina : je suis remplaçante, c'est-à-dire qu'on m'appelera le matin dans mon école de rattachement pour me dire de prendre la route afin de remplacer un collègue. Je ne sais donc pas quelle classe j'aurai, ou plutôt, je suis sûre de les avoir à peu près toutes ! Dans un sens, c'est formateur. Dans un autre, c'est un facteur de stress immense, je ne le cache pas ! :-)

      Apparemment, dans cette académie c'est galère de décrocher un poste fixe... Enfin, nouis verrons...

      Merci à toutes pour vos p'tits mots !! :-)

      Supprimer
    2. J'avais bien vu remplacante mais je pensais plutot a un remplacement maternite ou autres.
      A oui donc pas top :(

      Supprimer
    3. je ne savais même pas qu'il y avait des académies où le temps partiel n'existait pas au delà des 3 ans des enfants... je dois donc profiter de cette chance que m'offre l'académie alsacienne de pouvoir continuer mon mi-temps sans raison particulière au delà des 3 ans des filles!!!

      Supprimer
  4. Je te souhaite plein de courage et ce n'est peut-être que pour 2 mois ton statut de brigade...!
    Et je te rassure il y a pire que brigade: décharge! Je n'ai pas repris mon poste en janvier, après un congé parental de 4 mois (alors que je suis titulaire!) et j'ai fait brigade 2 mois des petits remplacements et je trouvais ça sympa car moins de prép à la maison il faut l'avouer. Et depuis mars je fais les décharges de 2 collègues et celle du directeur dans la même école et j'avoue ce n'est pas terrible... Et là, 2 mois semblent vraiment une éternité :( Je fais le remplacement car congé maternité de celle qui était sur ce poste. Ecole très difficile, à chaque fois, fonctionnement de classe, matériel et organisation différente, 3 niveaux différents, des préps dans des niveaux que je n'ai jamais pratiqué (CP, CE1 et CM1) et niveau autorité je te raconte pas... remplaçante + d'une décharge + pour les 2 dernières périodes + élèves difficiles. Le pire poste de ma carrière de 9 ans...
    N'hésite pas à dire à ta secrétaire d IEN "que des petits remplacements!"
    Enfin, c'est aussi parce que je suis à 75% ce qui n'est pas ton cas, du coup un long remplacement pour toi serait peut-être bien...
    Tu passeras sans doute moins de temps par ici alors?

    Bon courage dans tous les cas, maman et travail ce n'est quand même pas de la tarte! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, ma pauvre, je compatis... :-(

      C'est un des avantages d'être à plein temps : la secrétaire de circo va essayer de me donner un remplacement long non fractionné (en gros, j'aurai peut-être MA classe !!) et en plus, elle m'a demandé si je préfèrais la maternelle ou l'élémentaire... Royal ! (J'ai toujours eu une bonne étoile, moi...)

      Bon, mais pour l'instant, elle n'a rien pour moi dans ses tiroirs, donc à priori ce sera la surprise tous les matins, mais je ne désespère pas que cela évolue...

      Bon courage, je pense à toi en tous cas !!!

      Quant au blog, je ne me fais pas d'illusion : j'aurai beauuuuucoup moins de temps, mais l'envie est toujours aussi forte, alors c'est comme le reste : j'espère bien y arriver ! :-)

      Supprimer
    2. Merci c'est gentil peu de personnes comprenne ce que je vis...
      C'est bien si tu peux avoir une classe à l'année en septembre! Je te le souhaite.
      Mille mercis à toi!
      Profite de tes enfants!
      Bonne route à toi! ;)

      Supprimer
  5. Comme toi, je suis une maman poule. Une de ces femmes qui sont avant tout maman, qui, vite, vite, vite rentrent du travail sans penser à aller chez le coiffeur ou faire une petite course. J'ai besoin de vite les sentir près de moi. Et pourtant, même si j'ai du mal à me lever le matin, je vais travailler avec le sourire, je prends du plaisir le faire. Et je me dis aussi que travailler c'est aussi très bien pour elles, ça leur apprend à découvrir les autres, car je suis sure que j'aurai été une mère au foyer très envahissante ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Bon courage pour la reprise et tu nous vas nous manquer ici avec tous tes billets très intéressants.
    Si tu as besoin de journée type, j'ai été ZIL puis brigade 2 ans. J'ai donc quelques trucs qui trainent sur mon ordi.
    Profite bien des 15 derniers jours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta proposition Ecam !

      Bon, mes "journées types" sont bouclées depuis longtemps (j'adoore préparer mes cours !! :-D )

      Par contre, je ne dis pas non sur une p'tite discussion en direct en cas de difficulté - le plus difficile, dans ce métier, n'est pas de préparer en amont, hein ? Et moi, je n'ai JAMAIS été TR (on dit comme ça ici. Pas de distinction "Brigade/Zil" comme en Normandie d'où je viens, ça n'existe pas...) :-(

      En tous cas, MERCI, je te tiens au courant !! :-)

      Supprimer
  7. Plein de courage, de respiration(s), de sérénité, de bonnes ondes pour cette rentrée printanière. Moi aussi je suis sûre que tu vas y arriver, en ayant si bien accompagné tes enfants pendant ces années tu les as préparé à aborder ces changements en toute confiance, j'en suis sûre :D
    J'en profite pour te dire que ton message m’émeut beaucoup, car finalement, tu m'as aussi (et continueras, j'espère :) ) via ton blog accompagné en tant que maman, et j'ai l'impression qu'une page se tourne... et qu'une nouvelle apparaît !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, oui : c'est ça !! Une nouvelle page.

      Moi aussi j'ai cette impression.

      C'est excitant, finalement, non ?? ;-)

      Supprimer
  8. Je te souhaite bon courage pour cette reprise, Elsa !
    J'espère que tu continueras à partager sur ton blog, car je vais en avoir besoin !

    Ta collègue du Perche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OHHHHH !

      Virginie, je suis tellement heureuse pour toi que je ne trouve pas les mots !!

      Oui, oui, je vais vraiment essayer de poursuivre ce blog, et ton aventure me donne encore plus envie, c'est sûr !!

      J'ai vraiment hâte de savoir quand ta puce arrive, et de connaitre un peu mieux ses goûts et ses besoins !!

      Je t'envoie pleeeein de bonnes choses, à toi, à Xavier, et à votre fille du bout du monde. Et j'espère vous serrer dans mes bras très vite ! :-)

      Supprimer
  9. Bon courage à toi ... Pas implémenter de reprendre cette route ... Mais c est aussi enrichissant ... Tu es dans quelle académie pour qu'ils refusent les temps partiels ?
    Profites un Max de ces 15 jours et de tous ces petits riens à venir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline !! :-)

      Mon académie, c'est l'Isère... Et je me suis mal exprimée, ils ne "refusent" pas, mais ils freinent des 4 fers. Dans ma situation, cela aurait été refusé, c'est sûr à 99%. Mais quelque part, je comprends, on est ici dans une situation géographique très particulière, qui rend la gestion du territoire très compliquée ; et c'est pénible, tous ces postes fragmentés qui fait que les gamins n'ont presque jamais UNE personne référente... Il faut aussi savoir se mettre à leur place - moi qui serait partisane que les enfants ait LE MÊME enseignant plusieurs années de suite (4/5 ans de suite, ca parait bien, non, pour travailler sérieusement et dans le respect du rythme de chacun ?), j'assume ! :-)

      MERCI pour ton p'tit mot !! Je suis gonflée à bloc ! :-)

      Supprimer
  10. Je te l'ai déjà dit par mail mais ce n'est jamais trop : je pense bien à toi, et je suis confiante. Je suis sûre que ces trois années passées auprès de tes enfants vous ont permis de développer des ressources qui vous aideront à vous adapter à ce changement. Je te souhaite donc une belle reprise ;-) !
    J'en profite pour te glisser deux bonnes nouvelles : Soren est "propre", du jour au lendemain, sans accidents, et il est très fier d'être complètement autonome quand il va aux toilettes...une vraie formalité :-D ! J'aime quand ça se passe comme ça ! (une pensée pour Louiselle !). Et la deuxième : c'est confirmé, Soren fera sa rentrée en PS à la Calandreta. Nous en sommes très contents, et avons hâte de nous mettre, nous aussi à l'occitan ;-) !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BRAVO Soren !!! :-)
      Je suis fière de toi et de tes parents, et vive l'apprentissage autonome (ça marche pour la continence aussi !!)

      Et bonne rentré, petit gars, j'espère que tu nous raconteras comment tu apprends l'occitan à tes parents ! ;-)

      Supprimer
    2. "rentréE", pardon ! ;-)

      Supprimer
  11. ça doit être un moment compliqué sur beaucoup de plans pour toi cette reprise.(moi j'ai pleuré quand j'ai dû reprendre....meme si je suis à mi temps et mon mari aussi car sinon je perdais mon poste merci l'administration bref....c'est une autre histoire!)
    je pense à toi et te soutiens ( à fond!!!!!!)
    gros bisous!!!!!!
    Sofia

    RépondreSupprimer
  12. Ah la la, je confirme formateur mais stressant. Ne te laisse pas faire, Certains ont la gentillesse de te laisser les corvées qui les ennuient. Appuie toi sur l'atsem en maternelle, au moins pour la sortie. Pas facile ce démarrage mais ça ira :-). Bizarre ton académie quand même, pas très arrangeante.

    RépondreSupprimer
  13. Elsa, tu as mis au monde deux enfants avec seulement un an d'écart, tu t'en es occupé d'une façon magnifique, tu t'es découverte et tu nous a ouvert de nouvelles pistes... Tout cela pour te dire que tu as déjà franchi tant de montagnes ! Tu as toutes les ressources pour aborder ce nouveau changement (même si cela est bien sûr désorientant )!!! Et puis, si cela ne te convient pas, tu appelles tes copinautes et on monte notre propre école !! Je t'envoie tout plein de belles pensées !

    Et puis, moi aussi je préfère les cartes michelin ! Dessus, il y a les routes vertes, que de belles découvertes en perspectives !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, attention à ce que tu dis, Céline, mais ces idées d'écoles alternatives avec des supers copinautes/pédagogues... Ben, ça me botte pas mal !! :-D

      Supprimer
  14. Bon courage Elsa !
    Shrimp.

    RépondreSupprimer
  15. Juste en passant, j'ai été zil trois ans et j'ai adoré. Tu vas pouvoir experimenter plein de choses sans complexes et tu connaitras bien ton secteur quand tu voudras te poser.
    Et puis moi je fouinais toujours dans les armoires les classeurs on en fait de belles découvertes !
    A l'occasion je pourrais te partager quelques trucs de mes mallettes de remplaçant.

    Si j'arrive à me faire muter j'essaierai d'être remplaçante sûr ! Moins de prep de correction de gestion de classe de parents d cop de réunions etc...

    RépondreSupprimer
  16. Bon courage Elsa! Dis tu passeras nous voir quand même? Mille mercis pour tout ce que tu m'as apporté sincèrement!
    Moi j'ai encore quelques mois avant que ma dernière ait trois ans et j'appréhende énormément mais le travail me manque aussi tout de même (professeur de langue étrangère) donc je partage et comprends ta situation avec une petite difficulté en plus, trouver un poste à l'étranger où ma langue d'enseignement n'est que très très très peu enseignée...

    je ne doute pas un seul instant que tu réussiras à jongler avec toutes tes casquettes, tu as une qualité considérable qui est la passion de transmettre ;)

    Zazaille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage, Zazaïlle, ahlala, j'ignorais tout de ta situation... :-/

      Tu nous raconteras quans tu y seras, dis ? Je t'enverrai plein de bonnes ondes comme vous toutes aujourd'hui, et tu verras : ça fait DU BIEN !!! :-O

      Je vais vraiment essayer de continuer à passer vous voir par ici, je suis toujours aussi motivée qu'au premier jour !! :-)

      A voir concrètement mais l'envie et là, alors... On y croit !! :-)

      Supprimer
  17. J'appréhende le jour où mon tour viendra...S'il vient! (Je ne pers pas l'espoir d'un plan B qui se dessine d'ici là!) Pour ton académie, surveille les évolutions. Dans la mienne, il n'était pas possible dans certains circonscriptions d'avoir des temps partiels pour convenance personnelle, mais il parait que cette année, ils ont tellement de PES à caser ils ne savent pas trop où qu'ils proposent même aux mamans de prolonger leurs mi-temps une année supplémentaire... Bons préparatifs de rentrée!

    RépondreSupprimer
  18. Elsa,
    J'ai le cœur serré à te lire.....

    N'étant pas dans le domaine de l'enseignement, je pensais innocemment que bien que Louiselle ait 3 ans en Mai, tu ne reprendrais le chemin de l'école qu'à la rentrée de Septembre......

    Comme le dit Etiva plus haut, j'ai un peu l'impression que c'est une page qui se tourne, pour nous aussi.

    La lecture quotidienne de ton blog m'a tellement apporté dans ma vie de Maman, il émane de tes écrits tellement d'amour, de tendresse, de sérénité, de douceur que j'ai du mal à t'imaginer autrement que dans cette atmosphère...

    En tout cas, je te souhaite le meilleur pour ta reprise et je ne doute pas que tout se passera pour les mieux pour tes enfants qui, grâce à ton accompagnement, doivent être préparés pour affronter ce type de situation dans les meilleures conditions.

    Je te remercie infiniment pour tes partages et tout ce que tu m'as apporté, et j'espère que nous aurons le privilège de continuer à te lire pour que tu nous racontes ta nouvelle vie.

    Manaélirose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)

      Un grand merci à toi, Manaélirose !
      Tes mots me touchent énormément, et me portent.

      Tu sais ce qu'il y a quand même de bien ?

      C'est que dans mon métier, je vais avoir besoin - plus que jamais peut-être - de cette sérénité dont tu parles (et que, malgré les apparences peut-être, je n'atteins jamais, mais après laquelle je cours, je cours !!).

      L'histoire n'est pas terminée : je suis encore maman pour un bon de temps (toute la vie ?!) et des petits élèves vont bientôt faire leur place dans ma tête (et, il faut bien l'avouer, dans mon cœur aussi un peu !!).

      Je fais le plus beau métier du monde, et tant pis pour les tracasseries administratives (l'administratif et moi, aïe, aïe, aïe !!) :-)

      Merci d'être là en tous cas !!!

      Supprimer
  19. Je te souhaite plein de courage pour cette reprise, moi j'avais un 80 % et en janvier (maudit accouchement 3 janvier fin des aides jusqu'à sept c'est raide) reprise à 100 % j'ai l'impression que mon jour off n'est fait que pour les courses et le ménage ... et je travaille à 50 km de chez moi donc 100 aller retour, je ne suis jamais à la sortie de l'école et le matin c'est périscolaire à 7h00 et mes filles sont heureuses tout de même.
    Je suis sûre que tu vas y arriver car c'est un métier que tu as choisi et que tu aimes je pense et comme le disent les autres on a encore besoin de toi ....
    Ps : ma plastifieuse est en commande ;)

    RépondreSupprimer
  20. Idem, le cœur serré je lis que le moment que tu redoutais est arrivé :(
    Comme tu le dis ton post est très formateur, tu vas faire de magnifiques rencontres j'en suis certaine et surtout, tous ces enfants/ados auront la chance de passer du temps avec toi.
    Plein de courage, il y a beaucoup de belles choses qui t'attendent...

    RépondreSupprimer
  21. J'espère que vous trouverez du temps pour le blog ...

    RépondreSupprimer
  22. Un petit mot pour te souhaiter une bonne reprise (et par la même un joyeux anniversaire à Louiselle) et une dose de courage pour affronter ces prochaines semaines durant lesquelles vous aller devoir trouver un nouveau rythme. Au passage c'est super que ton homme soit disponible pour un mois :)J'espère malgré tout que tu trouvera un peu de temps pour venir nous dire coucou.

    RépondreSupprimer
  23. Elsa,la découverte de votre blog a été un grand moment dans ma vie d'assistante maternelle , je suis sûre que nous aurions pu travailler ensemble ;)
    Je comprends vos angoisses , mêlées d'excitation...le futur est toujours un peu effrayant...mais il est aussi plein de promesses...dans quinze jours, une nouvelle vie commence,plus trépidante, remplie différemment mais je suis sûre que tout se passera bien ;)
    Bon vent à vous sur les routes , comme beaucoup d'entre nous, j'espère que vous pourrez grignoter un peu de temps pour continuer à nous offrir un peu de votre univers si enrichissant ;)
    À bientôt!
    Marie-Victorine

    RépondreSupprimer
  24. Je te souhaite une bonne reprise et j'espère que tu pourra toujours faire des activités avec tes enfants. On sent que ça te tient très à cœur. Je consulte ton blog régulièrement à la recherche de nouvelles idées pour mes 2 petites filles, c'est toi qui m'a fait découvrir la pédagogie Montessori et surtout fait comprendre la pensée Montessori ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Stella !

      Et merci pour l'idée du prolongateur de robinet sur ton blog, je te la pique illico !! :-)

      Supprimer
  25. Bonjour Elsa,
    J'ai comme toi la chance de m'occuper à 100% de mes enfants (je me suis arrêtée de travailler à la naissance de mon premier). Mais l'envie de retravailler pointe le bout de son nez depuis quelques temps, même si j'adore le temps que je passe avec mes 2 louveteaux. Si tout se passe comme je l'espère je recommencerai à travailler en septembre 2016 et malgré ce laps de temps encore long, je me pose déjà plein de questions sur la conciliation de la vie de famille et professionnelle.
    Je voulais te remercier pour tout ces petits morceaux de vie, ces idées, trouvailles, mais aussi doutes et questionnements que tu partages avec nous avec franchise, bonne humeur et humour.
    Je te souhaite plein de bonnes choses pour ta reprise et cette nouvelle page qui s'ouvre pour ta famille et espère avoir le plaisir de te lire de temps en temps.

    RépondreSupprimer
  26. Profite bien de tes derniers jours et j'espère que tu obtiendras vite vite un remplacement de longue durée dans une école sympa juste à côté de chez toi ;-)

    RépondreSupprimer
  27. Je te donnerai bien du temps, mais j'en ai pas assez pour moi-même déjà.

    Bonne route, sur les chemins et dans ta vie.

    Tiens une vidéo de la chanson que je préfère d'un de mes groupes de musique préféré (et atypique) : http://www.dailymotion.com/video/xttfh9_les-derniers-trouveres-le-pelerin-solitaire_music

    Si jamais tu faisais escale près de chez moi et que ça te dit, fais signe (je te mail mon tel si ça te dis), ma table sera prête (et végétarienne pour l'occasion) ;) Et si ça n'arrive pas, c'est que vraiment on était pas faites pour se rencontrer de visu ^^ qu'importe.

    Merci pour tout ce que tu m'as apporté ici, et tout ce que tu m'apporteras encore j'en suis sure.

    Profite à fond de tes 15j et respire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta patience, Myriam, et pour la musique, et pour tous tes p'tits mots ! :-)

      A très bientôt !! :-)

      Supprimer
  28. Demain arrivera bien assez vite... alors profite !

    Je t'envoie plein de bonnes ondes depuis ma vallée, pour t'accompagner dans cette nouvelle étape.

    Je suis à mon compte, donc je n'ai jamais vraiment fait de pause (j'ai RV demain avec une cliente qui m'a vue quelques heures seulement avant mon dernier accouchement). Je ne connais pas ce changement total de vie entre une parenthèse à la maison et une vie professionnelle à 100%, j'imagine tout à fait que mes angoisses seraient les tiennes.

    Tes futurs élèves ont bien de la chance ; ils ne le savent pas encore, mais une petite fée les rencontrera bientôt... Bonne route !

    Et joyeux "troizans" à Louiselle, quelques jours avant ma cadette ! (20 mai)

    NB : il suffit de croire en tes supers-pouvoirs :
    http://www.florenceservanschreiber.com/2014/11/26/trouver-power-patate/

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. YESSS ! :-D

      T'as toujours de ces supers-liens, toi !! :-D

      Supprimer
  29. OUhlà ! Grand chambardement en vue pour votre vie de famille, donc ! Reprendre le travail après un "simple" congé maternité de quelques mois est déjà un sacré remue ménage, donc je n'imagine même pas ce que ça donne lorsqu'on "décroche" pendant plusieurs années !
    Dans ma grande naïveté, je pensais que tu pourrais ne reprendre le travail qu'en septembre lol, mais c'était oublier que les prestations familiales cessent aux trois ans de l'enfant...

    L'auto-analyse que tu mènes et nous fais partager prouve que tu sauras affronter ce changement avec une énergie positive !
    Je suis persuadée que les élèves qui auront la chance de te croiser pour quelques heures/jours/(semaines ?) seront séduits par tes propositions. Et que leur réaction à tes propositions sera en retour enrichissante pour ton cheminement (et pour nous lectrices !).
    Ce statut de remplaçant a sûrement un côté très palpitant : de l'imprévu et de la nouveauté à tour de bras, mais demandant une grande flexibilité et réactivité.
    Et puis la contrepartie moins fun sera certainement la fatigue des trajets :-/.

    Mais au fait, comment procédez-vous pour des remplacements de courte durée ? Est-il possible de s'inscrire dans la continuité des séquences entamées par le prof titulaire ? J'imagine que le remplaçant n'a pas forcément l'occasion de contacter/rencontrer le titlaire, si ?
    S'il n'y a pas de besoin de remplacement, quelles tâches te seront confiées dans l'école de rattachement ?

    Le temps que tu passeras avec tes enfants sera certes plus restreint que depuis ces trois dernières années, mais certainement encor eplus intense.
    Et puis s'ils te sentent sereine vis à vis de la personne qui va prendre soin d'eux en ton absence, ils seront sereins aussi, j'en suis quasiment sûre.

    Carpe diem !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Anne ! :-)

      Euh, pour les remplacements de courte durée (voire TRÉS courte : 1/2 journée !!), oui, c'est compliqué.

      Le remplaçant arrive avec un cadre qu'il a préparé mais qui risque de pédaler dans la choucroute parce qu'evidemment il ne connait pas la réalité de cette classe. Parfois le PE qu'on remplace nous laisse du travail (à voir si nous, on a envie de le faire ou pas...) parfois pas. Il faut dans tous les cas laisser une trace de sa journée avec les élèves - ce qui suppose de prendre le temps de rédiger un compte rendu avant de quitter les lieux, dur dur quand on a une impression plutôt nébuleuse de ce qui vient de nous arriver et 0 recul et qu'on pense à ses propres enfants qui nous attendent chez la nounou... :-D

      S'il n'y a pas de remplacement, il y a toujours à faire dans l'école de rattachement, et si on s'y plait, c'est très sympa : on encadre de petits groupes d'élèves, on bosse à divers projets. C'est plutôt bien, apparemment. Mais on est toujours "dans l'angoisse" d'un coup de fil qui nous envoie à Pétaouchnok, et loin de moi l'idée de rester loin des élèves - mais je sais que j'aurai l'impression de jouer à la roulette russe avce une épée de Damoclès au dessus du crâne et que ces heures d'attente ne vont pas me plaire du tout...

      Mais je ne désespère pas de décrocher un remplacement long !! :-)

      Supprimer
  30. Coucou Elsa,

    Je te souhaite de tout coeur de passer encore 15 belles journées avec tes enfants! Je ne peux qu'imaginer ce qui t'attend, mais je peux te dire que je comprends. Je reprends à temps plein à la rentrée, avec mes enfants qui entrent respectivement au CP et en PS, de gros chamboulements en perspective. Et tout comme toi, je me demande comment je vais bien pouvoir faire.
    Concernant ton poste, je suis exactement dans le même cas que toi, ZIL sur poste provisoire cette année avec deux décharges, et si rien au mouvement (ce qui a 80% de chances d'arriver car, comme chez toi, il faut un barème de fou pour pouvoir obtenir une école stable), je redeviens ZIL. J'en ai discuté avec mon IEN, et j'ai spécifié que je préfèrerais avoir des remplacements longs sur un même poste. Je n'en peux plus des quarts-temps, de toutes ces organisations différentes auxquelles il faut se plier, des "tu n'es pas notre vraie maîtresse" et tout ce qui va avec...
    Bref, tout ça pour te souhaiter vraiment du courage, mais puise en toi la force que t'ont données ces 3 merveilleuses années auprès de tes enfants! Quelle richessse inestimable qui restera gravée à tout jamais dans ta mémoire et dans la leur! Quel beau cadeau tu leur as fait!!!
    Je pense bien fort à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage à toi aussi, Nomoy !! On est exactement dans la même situation, alors, et on a les mêmes attentes !!

      Tiens-moi au courant !! :-)

      (Ce qui est fou, c'est qu'à travers vos commentaires aujourd'hui, j'apprends plein de choses sur les situations des lectrices que j'ignorais totalement... Bon courage à toutes !! Et, comme dirait Oops, croyez chacune en vos SUPERS pouvoirs !! :-D )

      Supprimer
  31. Courage pour la reprise! Je suis sûre que vous allez trouver votre rythme et que tout va bien se passer, il faut juste lâcher prise!! (bon je ne suis pas la mieux placée pour parler sur ce sujet ;) ). J'ai répondu à ton précédent billet mais je ne suis pas sûre que j'ai posté le commentaire au bon endroit, donc si tu trouves un commentaire mal placé qui parle de "tout vient à point à qui sait attendre", tu sais quel billet ça concerne (mon degré de quichitude informatique semble augmenter de mois en mois ;) ). un beau week-end à vous et surtout profitez à fond de vos 15 looooooooooooooooooooooooooooooooooooongs jours!

    RépondreSupprimer
  32. Émue aux larmes et boostée par vos commentaires... Qui ne me lâchent pas depuis quelques jours et seront avec moi le jour J...

    Ah, ce que c'est que d'échanger, tout de même !!! :-)

    MERCI !!!

    RépondreSupprimer
  33. Une page se tourne....j'espère sincèrement que vous aurez de temps à autre le temps de nous donner quelques nouvelles. Car je dois bien reconnaitre que vous m'avez apporté beaucoup en terme de découvertes et de réflexions chaque semaine. Encore un grand merci pour tout çà. Bon courage pour cette reprise. Allez hauts les coeurs, çà va filer! "Juste" deux mois, le papa qui sera là en mai pour vous soulager, et après les grandes vacances, à nouveau deux mois avec vos loulous. Vous verrez à la rentrée de septembre pour vraiment caler le rythme. Je ne me fais pas de souci pour eux, s'ils sont impatients d'aller chez la nounou/à l'école, c'est très bon signe! Et en cas de "coup de mou", repensez à ces trois magnifiques années que rien ne pourra jamais égaler...rien de tel pour vous booster et vous remonter le moral!!

    RépondreSupprimer
  34. Ahlalala Elsa j'ai vecu la même chose il y a 3 mois! Arrivée en fin de conge parental et de chomage (je n'ai qu'un enfant) j'ai repris le travail. J'en ai pleuré devant ma fille, disant à mon conjoint "on avait dit qu'on ne se laisserait pas mener par des contraintes financières, que la priorité etait notre bien être et celui de la famille.... et nous y voilà a faire l'inverse! Que de concessions à nos idéaux! ". J'ai vraiment pleuré a chaudes larmes devant mLle.le.
    Les 2premièrees semaines ont été terribles. Comme tu lendis, qui allait sentir l'ambiance de la crèche, comprendre si Anna y est bien, comment faire un suivi de ma petite fille? Partie a 7h45 le matin, rentrée a 19h....
    Apres 2 semaines.... hourra! Mon patronm'avait accordé un 80% et j'ai mes mercredis (en general....sauf 2 fois sur 4! :-) ). Et comme mon conjoint n a plus dd travai, depuis 2 mois (ni chômage puisqu'il est indépendant. ?. D'où la chance et la nécessité pour moi d'avoir retrouvé du travail) il s'occupe merveilleusement d anna, des courdes, de la maison, de tout en fait.
    Ma fille a eu des troubles du sommeil lors de ma reprise...mais ca va mieux.
    J'ai un boulot génial quoique tres prenant et souvent le soir (je travaille avec des elus), mais dans une ambiance géniale avec une équipe extra. J'ai failli refuser ce posge a 45 minutes de chez moi....

    Alors Elsa je dis bravo a ton mari qui va grandement faciliter te reprise en posant ses congés. Bravo a votre organisation. Merci a toi car je te lis quotidiennement.... et tu sais quoi? J'ai lâché beaucoup de leste sur beaucoup de choses et je me suis vraiment centrée sur mes priorité! !!! (Placards vides, maison crasseuse, mais famille qui rigole le soir)

    Bon courage. Tu nous tiens auCourant? Sacré tournant.....
    Amicalement
    Helene

    RépondreSupprimer
  35. Ton article m' a beaucoup ému. Ça m' a rappelé mon retour au travail et cela fait écho à mes questions actuelles. Je travaille à mi-temps et forcément un jour viendra la question de travailler plus où non, est ce que financièrement j'y serai obligée, et si oui pourrai-je continuer à suivre petit T. Finalement n' est ce pas aussi le rôle de parents que de donner la force à nos enfants de vivre d' autres belles choses loin de nous.

    Tu as permis à tes enfants de s'épanouir durant ces années. Forts de ces expériences ils vont pouvoir mettre un pied en dehors du nid. Et il y a les vacances scolaires pour pouvoir faire encore des tas de choses ensemble. Tu pourras aussi faire profiter tes nouveaux élèves de ce que tu as appris grâce aux pédagogies alternatives.

    Bon courage pour votre nouvelle aventure.

    RépondreSupprimer
  36. j'ai le coeur serré à la lecture de cet article. mais vu l'énergie positive qui transparait dans ce blog je suis persuadée que tu trouveras les meilleures solutions pour toi et ta famille.
    si je peux t'avouer quelque chose, lorsque je me sens envahie par un obstacle et que je me sens submergée de sinistrose et de négativité je me dis "bon, c'est comme ça, certe, mais prenons exemple sur Elsa qui chercherait une solution adaptée"
    bon courage à toi, je te souhaite beaucoup de belles et enrichissantes expériences.

    RépondreSupprimer
  37. Depuis que je lis ton blog je ne cesse de me dire: Ah si mon Crapouillot pouvait un jour avoir Elsa comme maîtresse !

    Je sais que tu apporteras énormément à tes élèves et aussi à leurs parents.

    Même si cette reprise ne sera pas évidente pour toi et tes enfants, j'espère de tout cœur qu'elle se passera dans les meilleures conditions.

    Bon courage et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour Elsa,

    Le 9 juin, je vais également reprendre à temps plein, en tant que remplaçante. Je partage totalement tes angoisses et ton lâcher-prise aussi qui permet de ne pas péter un plomb !
    Je n'ai rien organisé (qui emmènera Romain à la crèche ? Maxime à l'école ?), mon mari travaille 15h par jour ... Je recule pour mieux sauter !
    Toi, tu as une longueur d'avance : tu as préparé des journées-type. Comment tu t'y es prise ? Tu en fait une par niveau ? Est-ce que tu aurais des pistes pour m'aider à me mettre au boulot ?
    J'ai fait 4 ans de petite section, j'adore enseigner en maternelle (ça devrait être une spécialité !!!) et je n'ai pas mis mon nez dans les programmes de l'élémentaire depuis bien longtemps ...

    Bon courage pour la reprise et merci pour ton blog.
    Heureusement qu'on reprend au printemps : tu imagines la reprise au coeur de l'hiver ?! ��

    Elodie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elodie !

      Pour préparer tes journées-types, pas de panique, plein de collègues l'ont fait avant nous et ont généreusement mis leur travail en ligne. Bien sûr, tu reprends à ta sauce et tu n'oublie pas d'écouter ton cœur et ton esprit critique, parce que si tu ne le sens pas ou ne vois pas l'intérêt pédagogique, ce n'est même pas la peine d'essayer !! :-D

      Mais voici des liens qui m'ont énormément apporté :

      http://www.ac-nice.fr/iencagnes/file/peda/general/liens_TR.pdf

      http://chabadou.eklablog.com/journees-types-et-fiches-de-preparation-pour-les-remplacants-a43177292

      Oui, j'ai fait une journée type par niveau (enfin, pour les CM, je n'ai pas distingué).

      Oh, moi aussi je suis heureuse de reprendre au printemps !!! :-)))

      Supprimer
  39. Merci merci ! Je vais aller voir tout ça. Et tu as raison : je vais me faire confiance, faire preuve d'esprit critique et écouter mon coeur !

    Elodie

    RépondreSupprimer
  40. Bonjour Elsa,
    toi tu reprends le travail, et moi je le quitte. Actuellement en arrêt pour grossesse à risque de Bébé2, je vais enfin prendre le congé parental dont j'ai rêvé pour ma première ! Et grâce à toi il aura encore plus de sens : j'ai découvert la pédagogie Montessori à la maison grâce à ton blog, il y a quelques mois. Un soir de désespoir après un dîner mouvementé avec ma fille de 14 mois, je suis tombée sur un de tes articles, et ça a été une révélation ! Grace à toi et aux autres blogs découverts après, je me suis lancée à fond dans cette aventure pédagogique, et je lance aujourd'hui mon propre blog pour partager nos expériences quotidiennes et les bons plans, en espérant faire autant de bien que toi. Comme je te suis avec beaucoup d’intérêt depuis ce jour, et que je marche sur tes pas (car je commence avec des tout petits) je voulais te demander la permission de citer ton blog dans certains de mes articles. Un immense merci pour tout ce que tu nous a apporté jusque là. J'espère que tu trouveras encore le temps d'écrire, car je n'ai pas encore commencé mon congé mais je redoute déjà le retour au travail après, et j'espère trouver des conseils pour rester une super maman Montessori tout en travaillant !

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour Elsa !
    Je n'étais pas passée par ici depuis un moment mais j'ai tout de même pensé à vous avec mon petit article sur Fourier. Hihi. Quand on travaille c'est compliqué. Je suis aussi enseignante au lycée, en terminale. Je ne sais pas si mon message vous sera d'un grand réconfort mais je suis littéralement passée à côté de la première année de maternelle de mon fils. Heureusement que mon mari a levé le pied cette année en se mettant à son compte et donc travaillant depuis la maison. Étudier avec un enfant j'étais habituée mais étudier + travailler aie aie aie. 😔 Même si je me suis sentie peu voire pas là, le fait de savoir mon mari derrière m'a énormément rassuré. Les deux années précédentes avaient été inverses, lui en déplacement 2 semaines par mois à l'étranger et moi fidèle aux postes (université + bébé). J'en conclue que le conjoint est un pilier, et qu'il faut accepter de n'être pas là pour un certain moment jusqu'au prochain changement de vent. 😊 Et profiter pleinement du peu qui se présente à nous. Personnellement je reçois peu ou plus. Je préfère passer de longs week end en famille chez mes parents avec mes frères. Je vois moins mes amis évidemment...et j'ai la nette impression que plus on avance dans l'âge plus on resserre les liens familiaux, plus on renforce le noyau nucléaire.
    Il faudra faire des choix c'est certain.
    Toutes mes amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À l'heure où je parle, j'ai 14 machines à laver en retard, du bazar partout, une tonne de papiers à traiter mais on s'en fiche on est heureux ! Bisous.

      Ps ; la mère parfaite est une mytho.

      Supprimer