samedi 6 juin 2015

"Merci Montessori", ce n'est pas fini ! :-)


Hi, here ! :-)

Me revoilà, bon pied bon oeil, passablement éreintée, un tantinet étourdie et interrogative quant à nos choix de vie (travail à temps plein pour les deux parents de bambins que nous sommes), mais aussi profondément heureuse de retrouver ma vie de femme active. Vrai, je ne pensais pas que cela m'affecterait - en bien ! - à ce point ! :-)


Je reste vigilante, et bien des choses ne me conviennent pas dans notre vie de famille "moderne". Mon guide pratique reste encore et toujours l'observation de mes enfants - et force est de constater que jusqu'à présent, ils semblent ravis de leur sort et "encaissent" bien mieux que moi. Louiselle passe donc toute sa journée (une petite dizaine d'heures quand même...) chez une assitante maternelle en or. Antonin ne va plus à l'école que le matin, car il est impossible pour leur nourrice d'aller le chercher en milieu d'après-midi, et je refuse de l'inscrire aux activités périscolaires. Cet allègement lui fait le plus grand bien, nous le ressentons sensiblement ! Les deux enfants se retrouvent donc à midi chez Tiphaine, leur "nounou", autour d'une grande tablée de 6 enfants. Les relations qu'ils tissent entre eux sont puissantes, et comme Tiphaine intrigue en haut lieu pour que les enfants qu'elle gardent atterrissent l'année prochaine dans les mêmes classes (et avec les "bons profs", tant qu'à faire...), nous sentons d'ores et déjà qu'il y a là le terreau d'amitiés pour la vie. J'en suis d'autant plus heureuse que c'est quelque chose qui m'a vraiment manqué, enfant, à moi qui déménageais et changeais d'école tous les ans...


Néanmoins, tout n'est pas rose. Depuis la reprise de mon travail, Louiselle refuse de rester seule une seule seconde, et ne veut plus dormir dans sa chambre. Quant à dormir avec nous, c'est impossible dans la mesure où je travaille tard et où je dors très mal avec mes enfants - dans mon travail, je ne peux pas me permettre de mal dormir !! Après quelques tâtonnements, nous avons opté pour une solution "gagnant-gagnant" : elle dort dans le salon (elle est ravie !) et réintégrera sa chambre quand elle le souhaitera.


Et sinon, ce blog ?

Je mentirais si j'affirmais que ma vie professionnelle n'avait pas d'influence sur la fréquence des activités que je propose à mes enfants, et sur le temps dont je dispose pour en rendre compte. Pratiquement, mon quotat d'écriture, qui devait représenter une petite vingtaine d'heures hebdomadaires pendant mon congé parental, se retrouve réduit à deux ou trois heures/semaine. Et oui.


Mais j'ai toujours la foi, et l'envie. Je suis toujours la même - complètement mordue de pédagogie, au point d'en rêver la nuit -, et mes enfants n'ont pas changé - ils continuent d'apprendre à toute vitesse. Enfin, mon besoin d'écrire est intact ! :-)


Donc.

Les enfants grandissant, je me trouve depuis plusieurs mois un peu à l'étroit dans les libellés des articles de ce blog, et tout modifier ne serait pas pertinent - et fort couteux en temps. J'ai donc décidé d'écrire la suite de nos aventures ailleurs, et c'est ici :



J'aime bien l'idée d'ouvrir d'ouvrir un nouveau chapitre à un moment où les enfants passent à un autre stade (Voyez-vous des bébés dans cette maison ?? Moi, non.), et où toute la famille adopte un nouveau rythme. La continuité de mon cheminement est néanmoins totale, et j'espère que vous vous sentirez bientôt là-bas comme chez vous. Une seule différence (de taille) : le rythme de publication risque d'être beaucoup moins intensif... :-(


Mais "Merci Montessori", ce n'est pas fini. Tant qu'il y aura des bébés et des Mamans en questionnement, j'espère de tout coeur que ce blog restera le lieu de débat qu'il a toujours été - les commentaires ne sont pas fermés, et je continuerai d'y répondre !

Longue vie aux bébés, et à très bientôt !!
:-)

45 commentaires:

  1. Contente de vous retrouver et je vous suivrai sur votre nouveau blog.
    Merci pour tout ce que vous nous apporter :-)

    RépondreSupprimer
  2. Elsa, je suis heureuse de te lire ici ! Mais j'ai aussi un petit pincement au cœur de savoir que tu n'écriras plus sur ce blog... Je te suis évidemment ailleurs (je continue de te lire discrètement sur facebook !) mais quand même, ça me fait drôle. Tu le sais, tu m'as énormément apporté depuis près de deux ans, et je t'en remercie encore !
    Je suis contente de savoir que vous allez bien, avec les hauts et les bas que représente un tel changement de rythme. Et je comprends (et partage) tes interrogations sur le travail à temps complet pour les deux parents...
    Enfin, nous n'avons parfois pas le choix.
    Sinon ici, tout va bien : Soren continue de grandir et n'est décidément plus un bébé ! A 32 mois, il ne porte plus de couches ni le jour ni la nuit, est de plus en plus autonome, devient un grand sportif et semble enthousiaste à l'idée d'aller à l'école ! A suivre...
    Ce commentaire sera peut-être mon dernier ici (re snif) mais je te dis à très bientôt ailleurs !
    Bisous chez toi :-) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ma p'tite Boubou, fidèle lectrice !! :-)

      Supprimer
  3. Au fait, j'adore le rappel des rayures ;-) !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour tout ce partage et à bientôt pour la suite, même de manière sporadique !
    Pour moi, reprise mardi en tant que remplaçante sur Clermont ... Ça fait bizarre ! Et je n'ai pas réussi à m'y préparer alors on verra pour l'improvisation !
    Bon vent !

    RépondreSupprimer
  5. Je m'empresse de mettre l'adresse de ton nouveau blog dans mes favoris, et sur mon blog.

    Même si je sais que tes publications seront plus espacées, je ne peux m'empêcher d'attendre (avec excitation) un nouveau billet de ta part.
    Je suis friande de tes expériences qui m'apportent beaucoup dans ma vie de maman (mon Crapouillot étant du même âge qu'Antonin).

    Merci encore pour tout tes partages qui m'ont beaucoup appris et aidés.

    @ très bientôt à une autre adresse ;)

    RépondreSupprimer
  6. Finalement, c'est une suite logique même si ça fait un peu bizarre aussi en tant que lectrice depuis...depuis...ouff...plus de 3 ans ! Çà ne nous rajeunit pas ;-) en tous cas, merci encore pour ce blog 0/3ans et bien sur RDV sur Coquelipop ! Ce blog sera, j'en suis sure, plus proche encore de ton cheminement...qui m'a beaucoup aidée à faire le mien.
    Je pense bien à toi dans cette nouvelle vie de maman/femme active et je suis égoïstement rassurée de voir que tu t'en sors finalement comme nous toutes ;-) (on se comprend ;-))

    RépondreSupprimer
  7. Je lirai avec autant de plaisir le nouveau blog :) mais j'avoue ça me fait quelque chose de lire ce post.

    RépondreSupprimer
  8. Oh oui, petit pincement au cœur ici aussi, car ton blog m'accompagne et fait partie de ma vie depuis un petit moment déjà.
    Je crois que cela me rend nostalgique car mes enfants grandissent en même temps que les tiens (mon petit bonhomme aura 3 ans demain et ma toute petite a déjà 20 mois et lorsque j'ai commencê à te lire, ils avaient 18 et 3 mois...)......
    Je te suivrai bien sûr sur le nouveau blog et te remercie encore pour tous ces partages......
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  9. Longue vie a ton nouveau blog :)

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour. Je ne trouve pas d'abonnement à une newsletter dans votre nouveau blog? Serait il possible que vous en mettiez une svp? Ou peut être est ce moi qui n'ai pas bien cherché?! D'avance merci! Beau dimanche à vous.

    RépondreSupprimer
  11. Coquelipop in my favorites : done ! Merci de ne pas nous laisser totalement orphelines :-D - et en même temps, je ne crois pas trop me tromper en disant que tu prends plaisir à écrire, même si le temps te manque désormais.
    Oui oui oui je continuerai à parcourir et exploiter la mine d'or "mercimontessori", pour F., et pour futur Numerobis à partir d'octobre si tout se passe bien. Donc s'il te plaît, laisse la mine ouverte encore au moins 3 ans ;-).

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  12. Naïvement j'aimerais vous demander : pourquoi ce refus des activités périscolaires?
    Merci pour votre réponse, je suivrai avec plaisir le nouveau blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que cela fait trop pour Antonin... N'oublions pas qu'il n'a pas encore 4 ans et demi...
      En fait, aller à l'école juste le matin et passer l'après-midi à jouer, c'est parfait pour lui pour l'instant ! ;-)

      Supprimer
  13. Bonjour Elsa! Petit pincement moi aussi, un peu triste car un cap est définitivement passé, nostalgie déjà... Mais très heureuse de te suivre sur facebook, pinterest et ton nouveau blog! Et avec délice!

    Je t'envoie plein d'ondes positives et te souhaite de trouver l'équilibre familial que vous méritez!
    Au fait rien à voir mais cela fait deux fois que je rêve de toi et de tes enfants! Tu nous invitais avec d'autres mamans chez toi et ce fut un fabuleux moment de partage, d'échanges et de fous rires, incroyable, vraiment du rêve (je dois être à 8000km!) C'était magique!

    Zazaille

    RépondreSupprimer
  14. Salut ma chère
    Je me sens triste en lisant ce billet, j'aime énormément ce blog, et mille merci d'avoir laissé la voie ouverte aux commentaires, ce beau bijou mérite une plus longue vie :)
    Je te suis sur facebook et ici tous les jours même si je ne commente pas (j'attend à nettoyer mon facebook des contacts inutiles...) et je te suivrai aussi souvent sur le nouveau blog.
    Je comprends tes interrogations sur le travail à temps plein, moi je suis dans la logique inverse, je pense à tous les moyens pour me débarrasser de mon boulot et rester chez moi. Tu sais ? ton choix de rester avec les enfants durant les premières années de vie est le meilleur, pour soutenir le développement des enfants. Je regrette de ne pas avoir eu le choix de faire de même, et quand je voix maintenant mon bébé entrain de faire de son mieux pour passer une journée enrichissante sans moi (en restant avec une femme de ménage), j'ai un pincement au coeur et une colère énorme. Mon pauvre passe sa journée en essayant d'apprendre les lettres seul, en regardant les livres sur le chantier, en faisant des expériences physiques à son petit niveau, tout seul sans assistance et attend notre rentrée pour tirer nos mains et nous demander de l'accompagner. Je trouve cela trop triste..je m'éloigne du sujet de mon commentaire...
    Aujourd'hui coincide aussi avec le début de sevrage de mon fils (qui a l'age de louiselle), j'aurai aimé le laisser encore plus, mais avec très peu de lait, une mini tété par jour et des vomissements inexpliqués hier, je commence à m'interroger si mon lait ne devient pas "périmé" :-s et j'ai peur pour sa santé, qu'en pensez vous ? c'est possible que le lait maternel devient périmé ?
    Grand bises à toi et tes petits anges, je te suivrai partout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hakima :)
      même si ton message est en priorité adressé à Elsa je tenais à te dire que tu exprimes toujours les choses de manière très touchante. Ton fils rentrera-t-il à l'école à la rentrée ?
      Je réagis sur ta dernière question : il est impossible que ton lait soit périmé : le lait maternel se produit au fur et à mesure, il est donc tout frais :D. Ton fils vomit surement pour une autre raison. Ton lait peut aussi s'être tari et avoir changé de goût si grossesse (il s'agit dans ce cas de colostrum).
      Des bises à toi

      Supprimer
    2. Salut Etiva :)
      Merci beaucoup pour ta réponse, bien sûr mon message est destinée à toute la communauté d'Elsa :) pleines de bonne volonté.
      Non, mon fils ne rentrera pas à l'école. Je l'ai inscris en moyenne section pour septembre 2016 et donc d'ici là, il vient à la crèche d'Entreprise (qui compte principalement des enfants inférieurs à 2 ans) deux à trois après midi par semaine, juste pour l'ouvrir à la sociabilisation car mon fils ressemble beaucoup à Antonin, il observe et ignore, il a essayé d'aller vers des enfants un peu plutôt mais vu leur manque d'intérêt , il a laissé tomber !
      Moi aussi je trouve la question du lait maternel périmé bizare, car dans la culture marocaine, dès le second jour du sevrage, il faut arrêter de donner le sein car le lait devient toxique et les bébé meurent...je n'en foutais pas mal avant mais devant les vomissements de mon fils, je n'ai pas su que pensez...
      Avez vous déjà donner le sein à un bébé après un arrêt de 2 jours ou plus ?
      bises

      Supprimer
    3. Bonjour Hakima,
      Oui, pour ma part j'ai déjà donné le sein après un arrêt, mais pas dans un contexte de sevrage (dans un contexte d'absence obligatoire mais mon fils savait qu'à mon retour il pourrait téter de nouveau). Le contexte de sevrage fait que psychologiquement, le ressenti n'est pas le même. Comment se passe ce sevrage ? Est-il à ton initiative, à son initiative ? Prends soin aussi de toi, la baisse d'hormone peut mener à un coup de blues. Et chouchoute bien ton fils :)

      Supprimer
    4. Merci Etiva pour ta réponse
      je peux te demander ton arrêt a été de combien de jours ? est ce que tu as tiré ton lait durant l'absence ou pas du tout car moi je ne tire pas ?
      Bon, la première nuit, mon fils ne s'est pas rendu compte que le sevrage a commencé car il s'est endormi avec son père (je lui ai parlé du sevrage durant la journée et a pleuré un tout petit peu c'est tout puis parti jouer).
      Mais hier, il a beau pleurer pour m'appeler car j'ai voulu qu'il s'endorme avec son père. J'ai craqué finalement et je suis rentrée à la chambre et il voulait téter, je lui proposer un calin à la place et il m'a repoussé, j'avais trop mal, c'est la première fois qu'il me repousse. J'ai essayé de jouer en posant des questions mais il semblait ailleurs, trop triste et ne voulant pas d'interaction.
      ça a duré un peu puis a commencé à rire avec moi et m'embrasse, je m'en veux tellement, il est tellement gentil qu'il pardonne même mon refus de donner le sein et il s'est endormi.
      Tu sais ? j'ai pensé ce matin que je vais reprendre l'allaitement s'il le demande ce soir. Je ne peux pas lui faire de mal devant tant de bonté de sa part.
      En plus, l'allaitement ne me gêne pas du tout, c'est à peine une mini tété de 5 minutes chaque soir. J'ai voulu que le sevrage vient de sa part, mais apparemment il a encore besoin de téter, psychologiquement car j'ai très peu de lait.
      Mon fils vient d'avoir 3 ans, j'avais pensé que c'est le moment d'arrêter surtout que mon fils présente un retard de langage et que certaines études (et mon médecin) avancent que l'allaitement pourrait être la cause car l'enfant ne se considère pas encore un être à part entière et est fusionné avec sa mère.
      Mais aujourd'hui, je me sens faible et ne veut pas le brusquer avec un sevrage, car il s'ouvre merveilleusement au Monde, il est trop gentil et j'adore voir ses petits yeux pleins d'amour, je ne peux supporter l'idée qu'il mette en doute mon amour envers lui. Je me suis dis que je l'allaiterai encore une petite période (1 mois ou 2) car il mature très vite et peut être il sera plus prêt à être sevré (ou peut être le contraire, je n'en sais rien :((
      Merci Etiva de ton soutien, j'avais besoin de parler et d'être écoutée. Ton avis et conseil me seront très utiles.
      Désolée Elsa de monopoliser ton blog sur un thème personnel.

      Supprimer
    5. Hakima, as tu une adresse facebook si tu veux échanger plus longuement là dessus ? Il me semble que tu en as le coeur lourd. A bientôt en tout cas !

      Supprimer
    6. Bonjour
      bon j'ai pris ma décision, j'ai repris l'allaitement avant hier (je ne sais pas si mon fils s'est rendu compte qu'il y a eu sevrage et reprise en moins de 48 h mais bref :-D)
      Le point c'est qu'il était très heureux le jour de la reprise et me serrait fort, ainsi que son père et sa nounou, tant mieux pour tout le monde !
      Bon ma famille ne m'encourage pas, mais c'est ma décision :-)
      Merci beaucoup Etiva pour ton soutien et oui j'aimerais bien qu'on continue sur facebook sur ce sujet et sur tous les sujets de la bienveillance parentale et l'éducation :-)
      Voici mon facebook: hakima benmoussa
      seulement je dois nettoyer mon facebook (éliminer tous les contacts professionnels) avant de pouvoir dialoguer en toute liberté :) c'est d'ailleurs pourquoi je ne commente pas encore sur le facebook d'Elsa
      A bientôt

      Supprimer
    7. Bonjour Hakima, si cela peut t'aider mes filles ont 3ans et demi et 2ans (elles ont 16mois d'écart), lorsque je suis tombée enceinte, la gynécologue m'a conseillé d'arrêter d'allaiter ma grande qui avait 8mois à l'époque chose que j'ai faite (je suis très mince de nature et je prends peu de poids enceinte, je craignais que ma deuxième n'en souffre).
      La grossesse passe, j'accouche, allaitement exclusif à la demande et ma grande qui reprend le sein comme si de rien n'était!
      Donc coallaitement (que j'ai détesté, comme la sensation bizarre d'être une vraie vache à lait) totalement naturel pour les petites! Même après une longue coupure si un enfant a besoin de téter il le fera ce n'est que mon humble expérience, je pense comme etiva que le lait change juste de goût, texture, composition mais en aucun cas il ne périme. Je te souhaite beaucoup de courage pour la reprise et aussi pour affronter les commentaires de ceux qui ne comprendront pas, la petite bulle (sacrée en ce qui me concerne mais ça n'engage que moi) que partagent l'enfant et sa mère lors d'une tétée est un moment de grâce et de poésie ancestrale et inchangée comme il en existe trop peu en ce monde...

      Supprimer
    8. Bonjour Anonyme
      Merci beaucoup pour ton message et bravo pour le co-allaitement, c'est vrai que l'apport psychologique de l'allaitement est très important, tant pour le bébé que pour la mère.
      et je suis étonnée de savoir qu'un bébé peut reprendre le sein après une longue période de sevrage..
      Merci encore car votre expérience m'apporte vraiment quelquechose et me réconforte dans l'idée de ne pas forcer le sevrage. Je me rappelle maintenant que mon fils, quand il avait quelques mois, avait une envie de têter très élevée, au point que je lui donnais des biberons successifs (j'ai toujours fais de l'allaitement mixte qui je n'ai pas assez de lait maternel) qui dépassent la capacité de son estomac et on se retrouvait avec des explosions de vomissements (pardon pour le détail).
      Après, j'ai fais l'erreur de le sevrer du biberon à 18 mois dès qu'il a appris à boire au verre, et vu que mon fils n'a jamais aimé la tétine ni les doudous, il n' a que le sein pour assouvir son envie de têter et ses besoins psychologiques.
      C'est pourquoi j'ai décidé de continuer à l'allaiter..
      A très bientôt

      Supprimer
  15. Merci pour ce retour.
    Je continuerais à te suivre sur l'autre blog même si tu m'as déjà tant apporté !
    Comment pourrais tu définir une "nounou" presque parfaite ?
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nounou idéale en un mot : bienveillance ! :-)

      Supprimer
  16. Double bonne nouvelle, alors, super ! :)

    J'adore les vieilleries – mercimontessori n'en est pas vraiment une, bien sûr, mais quand même, on le connait depuis... pffiou, tellement longtemps, par ici, qu'il fait partie de la famille, voire des meubles, on s'y sent aussi bien que dans une paire de chaussure qui a fait bien des km... Alors qu'il reste ouvert, c'est formidable !

    Mais j'adore aussi la nouveauté !!!
    Alors bienvenue à Coquelipop, et pas d'inquiétude pour son grand frère : l'amour ne peut que se multiplier, il ne diminue jamais ! ;)

    J'ai maintenant un blog pour ma petite dernière (4 mois déjà, au secours !), et un blog pour mes "grandes" (qui ont le même âge que tes loulous).
    Le grand luxe, merci !

    Et chapeau pour tout ce boulot, ça m'impressionne toujours...

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour!!!
    Je te lis depuis un certain temps! Tes articles, très bien écrit ont répondu à ce que je cherchais !
    Essayer d'accompagner AU MIEUX les enfants sur le chemin de la vie , tout en respectant ce qu'ils sont
    J'avoue que ce n'est pas toujours chose aisée!
    Depuis la naissance de ma fille ,(aout 2014 ,et j 'ai un fils né en juillet 2012 ) je travaille à 80 % ,et j'avoue que j'apprécie cette parenthèse ,cette respiration dans la semaine avec eux.

    Bref ,merci qui ?merci à toi de ce partage ,et de ce temps partagé avec nous!

    RépondreSupprimer
  18. Moi qui commençait à te suivre depuis quelques mois, ce sera avec grand plaisir que je ferais la bascule...Mais ton blog restera dans es favoris, car il est très enrichissant!!!
    merci pour tout!
    Maëlle

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Elsa
    Je suis contente aussi de te relire. C'est intéressant de lire que le retour professionnel t'as fait du bien. Beaucoup de mamans le disent, malgré leur investissement auprès de leurs enfants. C'est une grande question dans laquelle je tangue depuis 2 ans ou je ne travaille plus. Et il me semble que les enfants des parents qui travaillent ne se portent pas plus mal que les miens. Est ce que en tant qu'instit, vous remarquez que les journées sont plus difficiles pour les enfants qui font la garderie matin et soir ?
    Moi j'ai profité de ta pause pour en faire une aussi. au lieu de lire des infos autour de l’éducation et essayer de mettre en pratique : j'ai lancé un potager. Et oui, ça fait plaisir aussi de faire du concret. Maintenant les petits peuvent profiter de nos légumes et on retrouve aussi un certain coté éducatif. Un peu comme la cuisine.
    C'est plus facile pour moi de faire des choses de ce type pour eux que de la peinture ou des bricolages en tout genre. En fait, ce qu'on fait le plus, car c'est mon naturel et notre environnement s'y prête, c'est plus des activités « nature » : aller donner a manger aux poules du voisin, observer les chevaux, jouer dans la terre / le bac a sable / les copeaux de bois / avec les cailloux, grimper sur les bottes de foin... Et beaucoup de jeux seuls ou à deux dans leur imaginaire, avec leurs tracteurs, leurs chevaux et vaches...
    Mais ton blog me motive, et j'apprends tout doucement. Je serais peut être prête pour le 3e petit gars qui arrive début octobre ! Tout un été encore pour poursuivre mon entraînement avec les 2 aînés (3 ans 1/2 et 2 ans), et dehors, avec la facilité du nettoyage !
    Et toi, tu es contente de retrouver tes 2 ptits bouts a temps plein durant l'été ? Moi ça m'effraie un peu, et pas seulement parce que je suis enceinte. D'une manière générale, je me demande toujours comment on va s'occuper, dans la bonne humeur et de manière intéressante. J'imagine que je pourrais prendre la situation autrement : quel plaisir d'avoir tout ce temps avec eux, je vais pouvoir mettre a profit pour plein d'activités partagées !
    En fait, quand je sors une activité, elle rencontre rarement le succès attendu auprès des 2 enfants. souvent le s'en détourne aussitôt, et le petit la détourne très vite et ça part en vrille, il est tout sale mais content ! Je n'encadre pas de très près non plus, et puis il arrive qu'on y revienne de leur propre chef, plusieurs mois plus tard de manière plus attentive ! Ce n’était pas le bon moment pour eux la 1e fois!
    J’espère que malgré le nouveau rythme, tu trouveras le temps d’écrire tes articles en stock ! Notamment j’étais curieuse de lire celui ou tu prévoyais de faire l’éloge des éducateurs qu'ont rencontré tes enfants. Comme je rentre dans le monde de l’école avec Gaëtan en PS, les remarques des instit' de ce blog me font prendre du recul.
    En tout cas, merci pour ces années "Merci qui !" J'ai tout lu mais chaque relecture m'apporte encore! Je n'ai pas fini de m'y référer !
    Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Léa,
      Je me permets de mettre mon petit grain de sel pas vraiment constructif : me retrouver avec mon grand de 3 ans 1/2 à temps plein pendant l'été m'effraie totalement :) Car ici aussi, les activités proposées sont rarement un succès... et je suis moi aussi plus dans les activités du quotidien : potager, promenade, cuisine, jeux improvisés. Bon courage à toi et profite bien de tout ce temps avec eux :)
      Emilie

      Supprimer
    2. Bonjour Léa !
      Merci pour ce commentaire !

      Oui, en tant que PE, je constate que les journées (et les semaines) sont vraiment denses pour les élèves et qu'ils sont épuisés... :-(
      Je suis pour un vrai allègement du temps scolaire (il est évident que la dernière réforme dans ce sens, malgré ses intentions, a eu l'effet inverse...). :-(

      Oui, bien sûr, je suis ravie de retrouver mes enfants à plein temps cet été !! Et j'ai plein d'envies à partager avec eux. Bon, pour le moment, la canicule nous assomme pas mal, et ils sont assez "électriques"... Il nous faut retrouver notre rythme ! :-)

      Pour l'éloge des enseignants de mes enfants, je peux te le faire là tout de suite :
      L'instit' de PS était ZEN. Énorme qualité dans ce métier et avec ce niveau de classe.
      L'instit' de MS n°1 était compétente (très bonne approche pédagogique, par le concret) mais absente.
      L'instit' de MS n°2 était jeune et belle (haute qualité aux yeux des enfants !!) et assez investie bien que (ou parce que ?) débutante.
      L'instit' de MS n° 3 n'a rien fait de mal.

      :-)

      J'attends beaucoup de l'année prochaine, la PE de GS est super !! :-)

      (Et Louiselle aura la maitresse ZEN).

      Supprimer
    3. Re Bonjour!
      Oui c'est marrant de constater que les enfants sont receptifs a la beaute des adultes. Je le vois surtout avec gaetan, l'aine. Autant il semble aimer les personnes bienveillantes qui sont attentives a lui, autant il aime aussi d'entree de jeu une femme jolie et plutot en robe, avec un cote maternel et ouvert a lui bien sur. Il s'est mis a se mettre dans les bras de pleins de copines, cousines, belles-soeurs, l'atsem ... depuis quelques mois. Pourquoi pas, mais Je ne sais pas trop qu'en penser. Avec mon compagnon on met ca surtout sur le compte dun manque affectif , et on fait de notre mieux pour lui en donner des calins!
      Lea

      Supprimer
  20. Bonjour Elsa, ma question n'est peut être pas posée au bon endroit et la réponse figure peut être déjà dans votre blog. Maman d'un petit garçon de 14 mois, j'envisage de ne pas le scolariser car déçue du système éducatif français actuel. Toutefois, après être tombée sur le blog et l'histoire de Bernard Collot j'ai ressenti l'envie de devenir prof des écoles afin de mettre en place une pédagogie alternative. Toutefois, je sais qu'en pratique cela doit relever du miracle de pouvoir enseigner une pédagogie comme celle qu'il avait mise en place. Qu'en est il pour vous actuellement en tant qu'institutrice? Je me permets de vous demander votre avis car je ne passerai pas le concours si je n'ai pas une petite chance de pouvoir enseigner d'une manière différente...Merci d'avoir pris le temps de me lire ;)
    Lisa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lisa !

      Peut-être mon dernier article apportera-t-il quelques lumière sur votre questionnement ?
      http://coquelipop.blogspot.fr/2015/07/dans-ma-classe.html

      Notre marge d'action dépend de beaucoup de choses et d'abord la nature de notre poste (titulaire ou remplaçante). Renseignez-vous de la situation dans votre région : je viens d'une académie où j'ai eu mon poste définitif dès ma première année, mais en Isère il faut un nombre de point hallucinant pour avoir sa classe. Les femme d'une quarantaine d'années sont encore traitée comme des stagiaires, et sont envoyées de classe en classe. Bien sûr, les conditions de travail ne sont pas les mêmes !

      Notre travail dépend aussi de l'équipe dans laquelle on tombe. Dans ce métier, on travaille en équipe, même si concrètement, vous pouvez quand même tenter vos bidouillages perso. Mais ce sera plus simple avec certains collègues qu'avec d'autres... Il faut souvent être diplomate, car lorsqu'on enseigne différemment, cela renvoie aux autres que leur boulot, à eux, n'est pas bon (ce qui est faux, bien entendu).

      N'hésitez pas à me relancer si vous avez d'autres questions.

      Supprimer
  21. Merci de votre réponse Elsa, je vais me renseigner mais c'est vrai que l'aventure me tente bien :)

    RépondreSupprimer
  22. Oooh, je viens de me rendre compte en passant ici chercher un ancien article (sur les clochette si vous êtes curieuse) que j'ai complètement raté ce dernier message... Je commente très peu mais je suis (suivais du coup) le blog assidument. Vos articles inspirants me manquaient, je suis contente de voir qu'en fait c'est juste parce qu'il fallait que j'aille voir ailleurs. Je vais m'empresser de rajouter la nouvelle adresse dans mon lecteur de flux. Cela fait plaisir de lire que le changement de vie vous plaît, même s'il y a toujours des questions et des choses à ajuster. Bonne continuation sur le nouveau blog !

    RépondreSupprimer
  23. Très bon article et très bon partage Elsa.
    Merci

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Elsa,
    j'ai découvert il y a quelques jours votre blog, et je regrette beaucoup de n'y être pas arrivée beaucoup plus tôt ! D'autant plus que "ce n'est pas fini" !...
    Quelle mine d'informations et quelles possibilités de partage !
    Et surtout quel plaisir de la lecture !
    Merci beaucoup,
    à très bientôt j'espère, au plaisir de vous lire.

    Emmanuelle, maman de deux filles : décembre 2009 et janvier 2013.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour!!
    J'ai découvert votre blog il y a quelques jours et je tenais à vous dire que je le trouve génial!!! Une mine d'or au niveau des activités et une source d'information intéressante!!! Merci de partager avec nous vos cartes nomenclatures (j'aime votre manière de les présenter , les anneaux brisés quelle bonne idée, et je compte bien m'en inspirer).
    Et j'avoue que votre atelier ou "laboratelier";) me fait rêver!!
    Je ne sais pas si vous passez encore par ici mais je tenais vraiment à vous remercier pour tout ce partage!
    Bonne continuation et j'espère avoir le plaisir de lire d'autres articles bientôt;)

    RépondreSupprimer