lundi 21 janvier 2013

Le retour des paniers à trésor


Je vous l'ai dit, pendant que Louiselle fait sa sieste du matin, j'accorde du temps exclusif à Antonin. Et pendant que le Damoiseau fait la sienne, l'après-midi, je passe du temps avec ma petite fille qui, elle, dort généralement plus tard (hélàs pour moi et mon temps personnel...).

Que faire avec un bébé de l'âge de Louiselle ? D'abord, l'observer, tout simplement. C'est un pur bonheur de la regarder crapuhuter en poussant des cris de joie stridents ; son grand jeu du moment est d'escalader tout ce qu'elle trouve - et en particulier son lit, dans lequel elle adore aller se nicher juste pour le plaisir de pouvoir se laisser tomber sur une surface molle. Et je vous assure que l'escalade du dit-lit, bien qu'il soit au ras du sol, est digne d'une ascension de l'Everest. Il y a toujours ce moment critique (et hilarant) où la Damoiselle se retrouve fesses rebondies pointées vers le haut, le ventre en équilibre contre le bord du lit, et pendant lequel je me demande "Passera, passera pas ?". Ça passe. À coup de pédalages et de "Han ! Han !" appliqués. Promis, dès que j'ai récupéré un appareil photo digne de ce nom, je vous fait une petite vidéo... si Louiselle n'est pas passé à autre chose d'ici là !

Mais depuis quelques semaines, nous avons une nouvelle activité : la première activité montessorienne des tout-petits (qui en réalité, a été inventée par Élinor Goldschmied, mais passons) ! J'ai nommé, les paniers à trésors, bien sûr !

C'est une activité qu'on peut proposer dès 5 mois, et qui intéresse fortement les bébés jusqu'à 10 mois environ. Ce dispositif tout simple développe la concentration, incite à explorer par les sens et à observer finement.

Le concept est simple : on se munit d'un petit panier solide et stable (d'environ 30 centimètres de diamètre) et on le remplit d'objets du quotidien (les jouets sont à bannir), bien propres, de préférence en matière naturelle, de taille, de forme et de poids différents. On évite les objets en plastique, tant parce qu'ils ne sont pas très intéressants au niveau sensoriel, qu'à cause de ce fichu bisphénol A qui se loge partout... On peut s'appliquer à penser aux différents sens que les objets proposés sollicitent, et penser à ce qu'ils induisent au niveau des sensations tactiles, de l'odorat, du goût et de l'ouïe.

J'adore ces activités intelligentes concoctées en trois secondes chrono ! On dira ce qu'on voudra, mais c'est tout de même un avantage... Une mini razzia dans l'appartement, et quelques minutes plus tard, j'ai un magnifique panel d'objets tout bêtes, que je peux varier chaque jour.

(Si vous voulez des idées sur ce que vous pouvez mettre dans votre panier, allez lire cet article que j'avais écrit à l'époque où je les proposais à Antonin. On peut aussi, pour varier les plaisirs, proposer des paniers thématiques : les objets de la cuisine, ou les objets de la salle de bain...)


On a beau être un grand bébé de 8 mois, on est encore tout neuf. Louiselle a passé plus de temps dans mon ventre que dans notre monde, vous rendez-vous compte ?? Elle intégre petit à petit que le bois est tempéré alors que le métal est froid, que les poils d'un pinceau que l'on suçote chatouille le palais et font faire de délicieuses grimaces (elle en redemande !), elle ne sait pas avant de soulever un objet quelle force elle doit mettre dans son bras,  elle ignore avant de le secouer s'il fera du bruit ou pas. Voilà pourquoi les panier à trésors rencontrent un tel succès chez les moins d'un an ; et même pour Louiselle qui passe sa journée à tendre la main vers tout ce qui traîne, qui touche, sent, ramasse et rejette, enserre et retourne, renifle, frappe, suçote, mordille et léchouille, les paniers à trésor présentent un intérêt particulier. D'abord parce qu'ils contiennent des objets qui ne traînent pas habituellement sur notre sol (quoique...), ensuite parce qu'au cours de ces "séances", elle peut tout à son aise faire le tour des sensations que ces objets procurent sans être dérangée. Et oui, son grand frère n'est pas là pour lui arracher des objets des mains et lui en tendre d'autres... Cette fois, elle est tranquille pour exercer ses propres choix.

L'enfant explore, tout va bien. Il développe ainsi ses connections neuronales, sa confiance en soi et sa capacité à choisir, et s'amuse comme un fou.

Et vous, que faites-vous ?

D'abord, armez-vous de patience, car certains enfants peuvent rester jusqu'à une heure affairé autour de leur panier ! ;-)

Ensuite, ne laissez pas votre enfant seul. On ne sait jamais vraiment avant de le lui avoir proposé si un objet peut être dangereux ou non.

Enfin, n'hésitez pas, si d'autres enfants plus âgés sont dans les parages, à délimiter l'espace, par exemple en installant le bébé et son panier sur un tapis que l'aîné n'aura pas le droit de fouler, en faisant une barrière avec un petit meuble...

Et faites-vous petite souris ! ;-)

10 commentaires:

  1. Ah bah justement je comptais mettre à profit la sieste des 3 loustics pour faire un panier à trésors pour PetitF! (qu'il pourra explorer pendant que les 2 grands explorent leurs plateaux... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore une coïncidence... Ceci dit, le fait que nos deux bébés ont rigoureusement le même âge (ou presque) explique peut-être cela !! ;-D

      Supprimer
    2. Oui deux mamans qui s'interessent à la même pédagogie avec des enfants du même age ça permet quand même pas mal de jolies coïncidences :-)

      Supprimer
  2. Super idée pour ma Violette (qui a aussi l'âge de Louiselle ;)) et quel plaisir de préparer ce panier ! Je viens de le faire à l'instant et j'ai l'impression d'être à Saint-Nicolas. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fanny ! Je suis bien contente d'avoir de tes nouvelles ! ;-)
      Je souhaite bien du plaisir à ta fille avec le panier que tu lui as concocté !! Hein, qu'il suffit parfois de pas grand chose ? ;-)

      Supprimer
  3. Oui, et c'est super pour une petite fille toujours plus en demande de nouveauté ;)Mais en y réfléchissant elle s'était fait un panier à trésors toute seule, avec... la poubelle à papiers et cartons, qu'on peut renverser, faire rouler etc etc...

    RépondreSupprimer
  4. ça me fait bien rire car le mien aussi s'était approprié la poubelle à papier du bureau vers cet âge là :) Il la trimballait de sa chambre au bureau, la vidait des boules de papier et des flacons de shampoing vides, y mettait ses doudous et ses joeuts... D'ailleurs maintenant qu'il a l'âge d'Antonin elle a élu domicile dans sa chambre et il s'amuse à ouvrir et fermer le couvercle en appuyants ur la pédale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha Ha ! Louiselle ADORE la poubelle de caryons à recycler (comme Antonin anvant elle, d'ailleurs)...

      Par contre, elle ADORE aussi la poubelle de couches sales de la salle de bain, et là, je suis moins d'accord, c'est drôle, non ? ;-)

      Supprimer
  5. Je repasse par cet article pour te remercier car c'est grâce à toi que j'ai découvert ces paniers à trésors. J'avais lu l'article sur les paniers à trésors d'Antonin et il y a déjà quelques mois que j'avais proposé cette découverte à Francis. Le premier panier fut un instant merveilleux que je n'oublierai jamais: ses yeux brillaient d'excitation dès qu'il saisissait un nouvel objet , puis il se retournait, me regardait et souriait. Merci donc pour ce beau moment et merci pour le bel espace de partage et d'inspiration qu'est ton blog :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très heureuse de ce petit moment partagé entre vous ! Rien ne saurait me faire plus plaisir !! ;-)
      Merci pour ce retour, Vanessa !

      Supprimer